search

Accueil > événements > archives > 2015-2016 > dans l’Yonne > Concours de la Résistance - Oliver Wieviorka au lycée Fourier

Concours de la Résistance - Oliver Wieviorka au lycée Fourier

mardi 3 mai 2016, par Emmanuel Freund

Près de 120 élèves de Première générale du lycée Fourier se sont présentés au Concours National de la Résistance et de la Déportation cette année. Les cinq classes, préparées par l’équipe d’histoire-géographie, coordonnée par Sébastien Rauline et par des collègues de lettres, se sont préparées pendant plusieurs mois. Pour récompense de leur investissement, l’historien Olivier Wieviorka est venu le lundi 4 avril leur donner une conférence sur la Résistance.

Deux classes de 1ère ES et une classe de 1ère S ont réalisé des mémoires portant sur des sujets variés en relation avec le thème annuel (« Résister par l’art et la littérature »). Des heures ont été dégagées sur l’EMC, l’histoire-géographie et l’accompagnement personnalisé pour aider les élèves à préciser leur sujet et à conduire leurs recherches.

un travail mené en partenariat avec l’ARORY…

Deux autres classes de 1ère S ont passé le concours dans la première catégorie et ont donc planché sur le sujet académique, pendant trois heures, le 25 mars dernier. Leur préparation a été intégrée au cours d’histoire-géographie. Une semaine de cours a été banalisée en janvier, au moment de l’étude de la guerre au XXe siècle, thème au programme de la 1ère S. Les élèves ont pu s’entraîner à la composition et à la réflexion sur la résistance au cours de deux séances d’EMC.

L’ARORY (Association pour la Recherche sur l’Occupation et la Résistance dans l’Yonne) a permis d’ancrer ce travail dans le cadre de vie des élèves. En mettant à la disposition du lycée des documents authentiques sur des résistants et des déportés icaunais, elle a permis aux jeunes participants de toucher du doigt une histoire désormais plus lointaine.

…et couronné par la venue d’Olivier Wieviorka au lycée Fourier

La double dimension du concours, historique et civique, a bien été mise en œuvre. Si la participation au Concours de la Résistance a permis aux élèves d’approfondir leurs connaissances historiques, elle a aussi et surtout été l’occasion de réfléchir sur la notion de résistance. C’est sur ce point qu’a insisté Olivier Wieviorka lors de sa conférence.

L’historien, auteur notamment d’une Histoire du débarquement en Normandie et d’une Histoire de la résistance, a tenu à venir personnellement féliciter les candidats pour leur investissement. En un peu plus d’une heure, il leur a proposé une conférence sur la Résistance, mais il a également évoqué son travail d’historien et la difficulté qu’il y a à dépasser le mythe pour atteindre l’objectivité historique. Il a fait partager sa passion pour la Seconde Guerre mondiale, période « radicale » par excellence, au cours de laquelle « le sublime et l’héroïsme ont côtoyé l’horreur et le médiocre ».

article proposé par Sébastien Rauline, professeur d’histoire-géographie au lycée Fourier