Accueil  >  Dispositifs et ressources > Formaliser le parcours d’éducation artistique et culturelle

Rubrique Domaines transversaux

Formaliser le parcours d’éducation artistique et culturelle

Le 28 janvier 2016 - Emmanuel Freund, Éric Gady

La loi du 8 juillet 2013 a institué le PEAC qui s’impose donc désormais aux équipes pédagogiques comme aux élèves. Les objectifs du parcours, la démarche liée à la pédagogie de projet ont été depuis précisés dans un certain nombre de documents. Il est possible de préciser la façon de formaliser concrètement le PEAC.

Une définition du PEAC est clairement donnée dans l’arrêté du 1er juillet 2015 relatif au référentiel sur le PEAC. Celui-ci indique que le PEAC « est l’ensemble des connaissances acquises par l’élève, des pratiques expérimentées et des rencontres faites dans les domaines des arts et du patrimoine, que ce soit dans le cadre des enseignements suivis, de projets spécifiques, d’actions éducatives. (…). Le parcours est construit conjointement par l’ensemble des acteurs impliqués dans l’éducation artistique et culturelle et par l’élève lui-même ». Le PEAC peut donc prendre des formes différentes, bien sûr complémentaires, destinées aux élèves comme aux acteurs de l’EAC.

du point de vue de l’élève : garder la "trace mémoire"

Destinataires du parcours, les élèves doivent, comme il est clairement mentionné dans les différents textes, garder la mémoire de celui-ci. Une trace peut donc donner lieu à la mise à disposition d’un cahier suivant les élèves sur la durée d’un cycle ou bien, notamment à partir du collège, à l’utilisation de l’application Folios expérimentée dans l’académie de Dijon et dont la généralisation est envisagée nationalement à l’ensemble des collèges pour la rentrée 2016.

Quelle que soit sa forme, la trace du parcours doit non seulement comprendre la mémoire des apprentissages et des actions réalisées dans le cadre scolaire, mais peut également s’enrichir du témoignage d’expériences artistiques et culturelles vécues sur le temps périscolaire et extrascolaire. Une large part doit être donnée à la libre expression de l’élève afin de l’inciter à mettre en relation les uns et les autres, dans une démarche d’appropriation individuelle et de recherche de sens.

du point de l’équipe éducative : cohérence, continuité, complémentarité

La circulaire interministérielle de mai 2013 précise que « le volet culturel du projet d’école ou d’établissement, élaboré par les équipes éducatives, est le garant de la cohérence du parcours d’éducation artistique et culturelle de chaque élève. Le PEAC est donc inscrit dans le projet d’école ou d’établissement, étroitement lié au volet culturel.

Outre les spécificités de ce dernier, il pourra mentionner les différents projets menés dans chaque cycle en veillant particulièrement à leur mise en cohérence, par exemple en utilisant les propositions de tableaux mis à disposition des équipes au sein du vade-mecum.

Si cette cohérence doit être fondée avant tout sur le socle commun et sa déclinaison par grands objectifs de formation par cycle tels qu’ils sont définis dans le référentiel du PEAC, elle peut donc également être déterminée par des choix thématiques, ou encore par une progression établie en fonction du choix de grands domaines artistiques et culturels à privilégier par niveaux.

Dans tous les cas, il est souhaitable que le progression choisie fasse apparaître la complémentarité, pour chaque niveau et chaque cycle, entre les connaissances visées, les rencontres prévues et les pratiques artistiques envisagées. Il est également recommandé de faire figurer pour chaque cycle un projet partenarial conjuguant les trois piliers de l’EAC permettant d’aborder un grand domaine artistique et culturel.

Le parcours pourra être complété par l’ensemble des conventions passées avec les partenaires de l’école ou de l’établissement, notamment s’il y a engagement financier. Celles-ci sont établies par l’IA-DASEN ou l’IEN pour une école ou le chef d’établissement pour le second degré. On pourra trouver un exemple de base permettant aux équipes de rédiger des conventions ici : base de convention .

juin 2017 :

mai 2017 | juillet 2017


DAAC ACTU

Lettre CAScAD
@daacdijon sur twitter
Fil d'info

Services en ligne

Site académique CSTI
Site arts et culture 89

Les plus populaires

  • EPI au collège de Saint-Florentin : miroirs et métiers d’art : (100 %)
  • Collège de Vermenton : un livre monstre à la Métairie Bruyère : (100 %)
  • Musée de la Faïence et des Beaux-arts - Nevers : (100 %)