search

Accueil > Dispositifs et ressources > Domaines transversaux > Financer le coût d’un intervenant en EAC

Financer le coût d’un intervenant en EAC

jeudi 28 janvier 2016, par Éric Gady

Le parcours d’éducation artistique et culturelle fixe comme élément de la formation générale des élèves les trois piliers qui peuvent se résumer rapidement à la connaissance, à la rencontre avec l’artiste ou l’œuvre et à la pratique artistique. Cependant, rencontrer un intervenant extérieur et même faire partager avec un artiste une pratique avec des élèves nécessite la recherche d’un financement qui est parfois plus difficile à trouver qu’un scénario pédagogique.

Pourtant, quelques pistes existent afin de trouver quelques financements. La première est celles des classiques "fonds propres" apportés par l’établissement lui-même, en fonction du montant nécessaire et des ressources de celui-ci.

Celle-ci n’est toutefois pas la seule et l’école ou l’établissement auront tout intérêt à s’adresser également à la collectivité locale, commune ou communauté de communes ou d’agglomérations. Certaines n’accordent pas de financement, mais un certain nombre peuvent tout à fait, en fonction du dossier présenté, vouloir participer au financement.

Autre solution, les "dispositifs" en faveur de l’EAC, qu’ils soient nationaux, académiques ou départementaux. Ces dispositifs obéissent à la règle de l’appel à projets pour beaucoup. Chaque appel possède ses propres domaines, niveaux concernés, calendrier qu’il convient évidemment de respecter. Proposée au téléchargement, la liste des file_download aides pour financer un intervenant EAC (janvier 2016) sera régulièrement mise à jour.

Enfin, les structures culturelles disposent d’un certain nombre de crédits accordés par la DRAC leur permettant de développer quelques projets EAC en direction des scolaires. Là encore, il ne faut pas hésiter à s’adresser à ces structures qui peuvent ainsi mettre un intervenant artistique et culturel pour pratiquer son art avec les élèves.