search

Accueil > événements > archives > 2015-2016 > dans la Nièvre > MCNN - grands moments de la saison 2016

MCNN - grands moments de la saison 2016

dimanche 3 janvier 2016, par Emmanuel Freund

La Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre inaugure l’année 2016 avec une programmation variée, originale et prestigieuse mettant les arts vivants à l’honneur. De la danse au théâtre, de Perrault à Baricco, quelques spectacles choisis illustrent la richesse de cette nouvelle saison.

La Belle au bois dormant

danse- collèges et lycées - 6 janvier 2016

Que fait-on à la cour à l’époque baroque ? On danse. Pour paraître, pour se divertir, pour exister. La Belle au bois dormant est donc l’occasion pour Béatrice Massin, spécialiste émérite de danse et de musique baroques, de permettre au public la découverte de la profondeur du style baroque tout en étant au plus près de l’esprit du conte. Grâce à une mise en scène épurée, la Belle qui s’endort petite fille sur des musiques de Lully se réveillera jeune femme sur celles de Mozart, sans jamais en dissiper l’atmosphère de merveilleux.

Le Roi Lear

théâtre - collèges et lycées - 13 janvier 2016

Jean-Luc Revol signe la traduction, l’adaptation et la mise en scène du Roi Lear, dont le personnage éponyme incarné par Michel Aumont. L’action de l’œuvre shakespearienne est transplantée à la veille du krach boursier de 1929, faisant de Lear un magnat de la finance qui va démembrer son empire cinématographique pour ses filles. Pour sa mise en scène, Revol s’est fortement inspiré du cinéma muet des années 20, notamment de l’œuvre du réalisateur Fritz Lang pour son traitement des thèmes de la vengeance, de la mort, du surhomme, de la soif de pouvoir et, surtout, du double.

Novecento

théâtre - lycées - 19 mars 2016

Alessandro Baricco offre ce conte merveilleux, tragique, tendre et drôle, mis en scène et porté brillamment par André Dussollier dans le rôle du narrateur. C’est l’histoire étrange de Novecento, né en 1900 au cours d’une traversée transatlantique, abandonné par ses parents et qui dès lors n’est jamais descendu de son paquebot.
Ayant appris à jouer du jazz, il retranscrit sur son piano tout ce qu’il entend : la musique tzigane des troisièmes classes, les chants des émigrés, les mélodies de l’orchestre… qu’il mêle aux sons de la mer, du vent et au rythme des machines. Autant d’aventures à voir et à entendre, qui permettront de partager avec Novecento sa musique, son histoire et sa façon singulière de voir le monde.

Les Fourberies de Scapin

théâtre - collèges et lycées - 22 mars 2016

Le metteur en scène Marc Paquien renoue avec le plaisir simple de la farce en offrant à Denis Lavant le rôle du personnage de Scapin. Homme du peuple, tantôt loyal tantôt rebelle, Scapin se joue de ses maîtres pour mieux servir les amours contrariés de quatre jeunes gens, quitte à prendre quelques coups… Quiproquos, révélations, comique de gestes, Marc Paquien s’amuse de ce qui fait l’essence du théâtre : le rire, le partage des émotions et le plaisir de tout donner sur scène. Denis Lavant rend un hommage brillant au théâtre, temple de l’illusion où il règne en monarque le temps d’une soirée.

sélection proposée par Christian Aguinaga, professeur en service éducatif à la MCNN


Voir en ligne : présentation du service éducatif de la MCNN