search

Accueil > Volet culturel et parcours EAC > archives > 2015-2016 > L’aventure Goncourt au lycée Follereau de Nevers

L’aventure Goncourt au lycée Follereau de Nevers

dimanche 15 novembre 2015, par Emmanuel Freund

Le prestigieux Prix Goncourt des Lycéens est suivi cette année par une classe de Première scientifique du lycée Raoul Follereau à Nevers. A l’initiative de Bernadette Amimacé, professeur de lettres, cette opération a engagé l’équipe pédagogique et de nombreux partenaires dans un périple de lectures et de rencontres qui a déjà connu de nombreux rebondissements. Une aventure incroyablement enrichissante qui se prolongera bien au-delà de l’attribution du Prix, le 17 novembre 2015.

Lire quatorze romans en deux mois : le Prix Goncourt des Lycéens est avant tout un formidable défi, relevé au lycée Follereau par la classe de 1e S1, sous l’impulsion de leur professeur de lettres et de deux professeurs documentalistes. Après une phase d’inquiétude chez les élèves et leurs parents, le projet a vite rassuré ces derniers au cours d’une réunion d’information, et fédéré les premiers qui se sont laissés tenter par la curiosité et le goût de la découverte. Cette cohésion s’est d’ailleurs matérialisée sous la forme d’un badge distribué aux lycéens et créé pour l’occasion par les éditions du Chemin de Fer, dont les représentants viendront rencontrer les élèves pour leur parler de leur métier.

L’appréhension et l’impatience ont été exacerbées par quinze jours d’attente après l’annonce officielle de la sélection, les ouvrages n’étant parvenus à bon port que le 20 septembre. « Il a donc fallu créer un espace-temps lecture » en classe, affirme Bernadette Amimacé, qui gardera un souvenir durable de ces moments privilégiés où chaque lycéen, tout comme l’enseignante, s’absorbe dans la découverte de l’ouvrage sur lequel il a jeté son dévolu.

Le prêt des livres a été organisé grâce au concours des professeurs documentalistes Ludivine Gaillard et Olivier Dumont, qui ont d’ailleurs mis en œuvre de nombreuses activités favorisant la découverte des ouvrages. L’expérience littéraire a été relayée par l’ensemble de l’équipe éducative, qui s’est engagée à lire au moins un livre de la sélection Goncourt et à participer au minimum à un événement organisé dans le cadre du dispositif. Ce partage a été rendu possible par la constitution d’un groupe de suivi et par la diffusion des nouvelles du Prix sur l’espace numérique de travail de l’établissement.

événements littéraires

Le Prix Goncourt ne se limitant pas à une immersion dans un cycle de lectures intensives, de nombreuses rencontres exceptionnelles ont été préparées dès le mois de juin dernier à l’attention des lycéens. L’ensemble de ces événements a été régulièrement médiatisé par le Journal du Centre, qui a publié de nombreux articles sur le déroulement de l’opération.

Le premier temps fort a été la rencontre avec Michel Crépu, directeur de la NRF, qui est venu échanger avec les élèves sur la manière de critiquer un livre et les préparer de façon enthousiasmante à leur rôle de juré. Au cours de cet échange d’une heure trente, où il fut notamment question de beauté littéraire, d’objectivité et de subjectivité, le célèbre critique du Masque et la plume s’est montré très ému d’avoir été « piégé » par les élèves sur l’incipit de son propre récit Un jour. La rencontre a été suivie par une interview menée par deux lycéens dans une émission diffusée sur l’antenne de Bac FM , la radio scolaire du lycée Follereau.

Le partenariat avec Bac FM s’est prolongée par une formation technique des élèves en vue de la grande rencontre avec douze des quatorze auteurs du Prix, le 8 octobre, la Bibliothèque nationale de France. Au cours de ce rendez-vous, la classe a eu l’occasion d’interroger en direct les écrivains de la sélection Goncourt, ce qui a permis d’affiner ses choix.

Une semaine plus tard, un autre rendez-vous, cette fois à la librairie du Cyprès à Nevers, a mis en présence élèves, enseignants, parents, membres du club de lecture de la librairie. Forts de leurs lectures et de leur expérience parisienne, les lycéens étaient à armes égales pour parler des livres avec un public averti. Cette rencontre intergénérationnelle a été si appréciée par l’ensemble des participants qu’il a été envisagé de pérenniser ce type de rencontres.

Cette ouverture au monde du livre et de l’édition se poursuit avec des visites d’expositions, de la médiathèque et de son fonds ancien, sans oublier l’intervention, le 16 novembre, de Wilfrid Séjeau, qui présentera son métier de libraire indépendant.

Cette intervention aura lieu la veille des délibérations nationales à Rennes, le 17 novembre, à l’issue desquelles le nom du lauréat sera proclamé. L’annonce sera suivie en direct par la classe et l’équipe pédagogique, et le suspense sera grand avant de savoir si le choix la classe, porté par sa représentante lors des délibérations régionales à Lyon le 12 novembre dernier, sera validé par l’ensemble des délégués nationaux.

L’aventure continue…

Dans le prolongement de l’attribution du Prix, les lycéens vont poursuivre leur odyssée littéraire en assistant, les 26 et 27 novembre prochains, aux Rencontres Goncourt de Rennes. C’est la première fois depuis la création du Prix qu’une classe bourguignonne participe à cet événement de grande ampleur au cours duquel, pendant deux jours, conférences et débats se succèdent avec les auteurs de la sélection, en présence des académiciens Goncourt. Et Le 12 mai 2016, rendez-vous est d’ores et déjà prix pour une participation en direct à l’émission littéraire La Grande Librairie !

Parallèlement à ce cycle de rencontres et de rendez-vous aussi passionnants les unes que les autres, Bernadette Amimacé a intégré les lectures des romans dans sa progression en pédagogique de manière à ce que l’expérience Goncourt soit étroitement associée aux objets d’étude du roman et de la poésie au programme de Première. En privilégiant tout d’abord une approche ludique et créative, puis des activités plus analytiques, l’enseignante a entrepris de favoriser chez ses élèves l’appropriation des textes en les laissant exprimer leur propre rapport à la lecture. Par ailleurs, les élèves seront légitimement récompensés de leur investissement en ayant la possibilité d’intégrer à leur liste d’œuvres présentées au Épreuves anticipées de français certains des romans qu’ils auront lus et étudiés.

Ce sont également ces choix pédagogiques qui contribuent grandement au succès de l’opération, au même titre que l’investissement considérable consenti par l’enseignante, l’ensemble de l’équipe pédagogique, avec le soutien de leur chef d’établissement.

contacts

Bernadette Amimacé, professeur de lettres au lycée Raoul Follereau à Nevers bernadette.amimace@ac-dijon.fr

Olivier Dumont, professeur documentaliste et référent culture olivier.dumont@ac-dijon.fr


Voir en ligne : le PGL sur le site du lycée Raoul Follereau