search

Accueil > ressources > archives > ressources lecture-écriture > "Papa Grand Nez" - un conte traditionnel au service de la médiation (...)

"Papa Grand Nez" - un conte traditionnel au service de la médiation artistique orale

mardi 10 novembre 2015, par Emmanuel Freund

A partir d’un conte du Morvan, l’association Mémoires vives et la Maison du patrimoine oral de Bourgogne ont élaboré un dispositif artistique original au service de la maîtrise du français et du partage des cultures. Fondé sur le principe de la transmission orale, ce dispositif associant spectacle, album-à-raconter et programme d’action culturelle est destiné aux jeunes enfants mais aussi à leurs parents. Pensé comme expérimentation pédagogique, « Papa Grand Nez » est aussi une aventure humaine et sociale qui se prolongera jusqu’en 2016.

En 1886, alors qu’il explore le Morvan à la recherche de contes merveilleux, Achille Millien rencontre un jeune paysan qui lui transmet plusieurs histoires, dont celles d’un personnage fantastique « au grand nez », qui surgit là où l’attend le moins, vit entouré du petit peuple de la forêt et connaît l’avenir.

En 2014, les conteurs de l’association Mémoires Vives ont fait de ce récit un spectacle pour les enfants de trois à six ans. Parce que « Papa Grand Nez » n’est pas sans rappeler d’autres êtres merveilleux comme les génies et les djinns qui habitent les lieux sauvages dans la plupart des traditions orales, ce conte sera mis à profit pour favoriser la transmission des langues et des cultures.

du spectacle vivant à l’album-à-raconter

Mis en scène par Gwenaël Le Boulluec (Compagnie Agitez le Bestiaire) avec les décors et les marionnettes de Virginie Jeanson, ce spectacle a été conçu en cohérence avec la pratique amateur du conte de transmission orale portée par l’association Mémoires Vives. Sa mise en scène a été pensée à partir du principe de réappropriation simultanée du conte par les enfants qui prennent la parole à la fin du spectacle pour raconter l’histoire. Les représentations ont été données dans différents contextes, et notamment dans le cadre du « Festival Arsouilles », festival interculturel pour la petite enfance et la famille.

Le succès du spectacle a encouragé les conteurs et l’association à prolonger l’expérience narrative par la création d’un album qui aiderait parents et enfants d’horizons divers à pratiquer la langue française en associant le plaisir de la lecture à celui de l’oralité. Le texte sera écrit dans les langues les plus usitées du territoire, le français, le néerlandais, le turc, le morvandiau, l’arabe et l’anglais. Une plate-forme participative sur Internet permettra d’étendre le panel des traductions. L’album-à-raconter, fruit d’une démarche collective associant intervenants professionnels et pratique amateur, paraîtra le 15 décembre 2015.

un outil mis au service de la mise en œuvre des politiques publiques

En 2016, la Maison du Patrimoine Oral de Bourgogne a souhaité inscrire cette démarche dans le cadre de l’appel à projets du Ministère de la Culture et de la Communication « l’action artistique au service de la maîtrise du français ».

Construit avec des partenaires tels que la Direction départementale de la cohésion sociale et urbaine, un Centre social, une école d’un quartier prioritaire, un programme de réussite éducative (PRE) a été imaginé pour concevoir cet outil comme l’expérimentation d’une « médiation artistique orale ». Il s’agit de faire du patrimoine oral un vecteur d’émancipation et un support de médiation entre les cultures, les générations, les milieux sociaux.

A partir de l’histoire de « Papa Grand Nez », Chloé Bosc-Lahlou, conteuse, comédienne et chanteuse, proposera des petites formes de spectacle interactif pour favoriser les échanges interculturels. Elle créera un dispositif artistique visant à aider les parents à accompagner leurs enfants à prendre la parole en français tout en s’appropriant d’autres langues, maternelle ou d’apprentissage.

Soutenu par les conteurs amateurs de Mémoires Vives et par les professionnels partenaires, ce programme s’adressera aux parents et enfants des classes de maternelles sur le temps extrascolaire, et se déroulera notamment dans la bibliothèque de proximité. Un album sera offert à chaque enfant. Un jeune habitant en service civique suivra l’ensemble du dispositif afin de comprendre ce principe d’intervention culturel fondé sur la valorisation du plurilinguisme, dans la perspective de réutiliser ce modèle pour d’autres projets.

conception : Mémoires VivesMaison du Patrimoine Oral de Bourgogne
coordination scientifique : Caroline Darroux, ethnologue
coordination technique : Floranne Renaud, animatrice

article proposé par Floranne Renaud


Voir en ligne : Miason du Patrimoine Oral de Bourgogne