search

Accueil > dispositifs > Archives > Lecture-écriture > Livres en vignes - concours d’écriture épistolaire

Livres en vignes - concours d’écriture épistolaire

vendredi 30 octobre 2015, par Emmanuel Freund

Dans le cadre du festival Livres en vignes, La Poste organise chaque année un concours d’écriture de lettres, conformément à sa mission de promouvoir la correspondance épistolaire. En 2015, le sujet proposé était de rédiger une lettre dans laquelle l’élève fasse part de ses impressions au sujet d’un extrait du roman Pour tout l’or du Brésil de Jean-Paul Delfino, auteur présent sur le salon. Trois classes d’établissements dijonnais ont concouru cette année.

Isabelle Maupetit-Nadal, enseignante de lettres au lycée Montchapet de Dijon, faisait cette année partie des professeurs engagés dans le dispositif. Elle témoigne :

« Pour la troisième année, j’ai inscrit ma classe de seconde au concours organisé dans le cadre du festival Livres en vignes. La Poste, par cette opération, encourage les élèves à se lancer dans l’écriture de lettres.

L’intérêt est évident d’un point de vue pédagogique. Tout d’abord en raison du calendrier très serré lié aux dates du festival, à savoir le dernier week-end de septembre, ce concours constitue pour des élèves tout nouvellement arrivés au lycée une opportunité de commencer l’année avec un projet fédérateur, puisque toute la classe participe au concours. Les deux premières semaines de rentrée sont donc consacrées, dans le cadre du cours de français, à étudier l’extrait romanesque puis à rédiger la lettre. Comme nos élèves sont peu familiers de la correspondance, c’est une excellente occasion d’en découvrir les codes d’écriture et de les initier à la critique littéraire. Le professeur y trouve un premier sujet d’invention et encourage ses élèves à améliorer leur rédaction par l’écriture de jets successifs qui font chacun l’objet de corrections.

L’intérêt des élèves est sollicité par la promesse qu’un des leurs sera primé, puisque le concours prévoit de nommer un lauréat par classe participante. Le lauréat se voyant remettre un chèque cadeau de 100 euros non pas à titre personnel mais pour sa classe, s’instaure une compétition bienveillante et stimulante. Mes élèves ont été prévenus que la somme remportée serait employée pour financer en partie l’achat de places de théâtre.

En outre les lauréats, accompagnés de leur famille, ont l’honneur d’être invités à l’inauguration du salon Livres en vignes, dans le cadre prestigieux du Clos Vougeot, et de lire leur lettre devant un public éminemment littéraire. Quel bonheur de voir à la fois leur appréhension et leur fierté ! Jean-Paul Delfino a été très touché par la lecture des trois lettres et a pris du temps pour converser avec ces jeunes talents. Un moment de grâce… »

- à lire : la file_download lettre de Clotilde Perrrier, élève de Seconde au lycée Montchapet (Dijon)

- à consulter : l’article de file_download Bourgogne Magazine du 15 septembre 2015 sur l’édition 2014 du concours épistolaire consacrée à l’écrivain Colette

contacts

Isabelle Maupetit-Nadal, professeur de lettres au lycée Montchapet isabelle.maupetit@ac-dijon.fr

sur le concours épistolaire :

Fabienne Verdot, responsable communication à la Poste fabienne.verdot@laposte.fr