search

Accueil > EAC en actions > archives > 2014-2015 > Côte-d’Or > Collèges André Malraux et Gaston Roupnel - Dijon - collège Jean Rostand - (...)

Collèges André Malraux et Gaston Roupnel - Dijon - collège Jean Rostand - Quetigny : "Les Mille et une poupées aux Nuits d’Orient"

lundi 8 décembre 2014, par Laurence Rauline

Les collèges André Malraux, Gaston Roupnel de Dijon et collège Jean Rostand de Quetigny se sont associés pour la quatrième édition de leur projet pluri-artistique, qui a porté cette année sur l’univers fantasmagorique de l’enfance à travers le thème de la poupée. Le projet a donné lieu à une restitution présentée du 1er au 7 décembre 2014 dans la salle de la Coupole à Dijon. Cet événement s’inscrit dans le cadre du festival des Nuits d’Orient.

Les collèges André Malraux et Gaston Roupnel de Dijon, ainsi que le collège Jean Rostand de Quetigny, se sont retrouvés depuis le mois de septembre autour d’un projet artistique et culturel : « Les mille et une poupées ».

Ce projet original a fait travailler ensemble trois établissements et de nombreux enseignants de disciplines différentes : Rachida Essaber (responsable du projet) et Fabienne Adenis, pour les arts plastiques, Patricia Lamboley pour l’EPS et Laurent Leport pour la SEGPA section habitat.

Après les «   Mille et une Mona Lisa  », les «  Mille et une étoiles  » et les « Mille et une arabesques » des années précédentes, cette année scolaire a été celle des « Mille et une poupées ».

un projet artistique et citoyen

Il s’agissait pour les élèves des trois établissements de réaliser avec des objets du quotidien leurs « Frimousses de créateur », sous la forme d’au moins une poupée. Ce thème évoque l’univers de l’enfance. Plein de poésie et de mystère, il est une formidable source d’inspiration pour les élèves.

Ce projet ne leur a pas seulement permis de développer leur sensibilité artistique. Ils ont aussi pu mener une vraie réflexion citoyenne avec leurs enseignants, car il est le fruit d’une collaboration avec l’UNICEF. Leur travail permettra à des enfants du Darfour d’être vaccinés. Le festival « Les Nuits d’Orient » est également l’occasion de réfléchir à l’autre, à la diversité des cultures. Il est riche de très nombreux rendez-vous, qui établissent des ponts entre l’Orient et l’Occident.

au festival « Les nuits d’Orient »

Toutes les créations ont été réunies entre le 1er et le 7 décembre pour une installation éphémère dans la salle de la Coupole, rue Saint-Anne à Dijon, créant ainsi une œuvre collective mettant en relation l’imaginaire de chacun. Les visiteurs ont pu contempler les poupées accrochées aux murs, suspendues dans une cabane en bois construite par la SEGPA du collège Gaston Roupnel ou posées au sol. Toutes mettaient en évidence la créativité des collégiens.

Les élèves de l’atelier danse du collège André Malraux, qui s’étaient eux aussi emparés de la thématique des poupées, ont présenté des petites formes dansées lors du vernissage de l’exposition le 1er décembre. Encadrés par Mme Lamboley (EPS), ils ont entretenu la magie. Travaillant sur les états du corps, ils ont donné à voir les contrastes entre le geste fluide et le saccadé, le fort et le doux, le lourd et le léger. Ils ont réussi à donner vie à des poupées vaudou, automates ou poupées de boîtes à musique.

contacts

Patricia Lamboley professeur missionnée en Activités Physiques et Artistiques Danse pour la Côte d’Or patricia.lamboley@ac-dijon.fr

Laurence Rauline, conseillère académique arts vivants laurence.rauline@ac-dijon.fr