search

Accueil > EAC en actions > archives > 2013-2014 > Yonne > Collège Maurice Clavel - Avallon : "Pratiques théâtrales"

Collège Maurice Clavel - Avallon : "Pratiques théâtrales"

jeudi 12 juin 2014, par Emmanuel Freund

Du 2 au 4 juin 2014, les élèves du collège Maurice Clavel se sont rassemblés pour trois jours de représentations au marché couvert d’Avallon. Alors que les membres du club théâtre livraient leur interprétation de six nouvelles de Jean Tardieu, ceux de l’atelier théâtre ont représenté à trois reprises La Farce de Maître Pathelin. Retour sur une tradition de théâtre scolaire qui rime avec transmission.

A Maurice Clavel, le théâtre est inscrit depuis longtemps au cœur des pratiques culturelles. Depuis les années 1990, un travail d’initiation au jeu dramatique est proposé aux élèves au sein d’un club-théâtre. Afin d’offrir aux élèves un parcours artistique et culturel de qualité, l’équipe du collège a la volonté d’ouvrir une classe à horaires aménagés théâtre (CHAT). Dans cette perspective, un atelier théâtre intégré au temps scolaire a été créé à la rentrée 2013 pour quinze élèves de cinquième.

deux dispositifs pour une même passion du théâtre

Il existe donc désormais au collège Maurice Clavel deux dispositifs permettant aux élèves de se familiariser avec l’univers dramatique : le club-théâtre et l’atelier-théâtre.
Le club-théâtre se retrouvait cette année tous les lundis soirs de 17 h à 18 h dans le cadre de l’accompagnement éducatif. Il rassemblait une cinquantaine d’élèves, encadrés par cinq enseignants : Nathalie Berrué, Cédric Dérand, François-Julien Georges, Ghislaine Meunier, Aurélie Robert, ainsi qu’un un assistant d’éducation Julien Goyet.

L’atelier-théâtre, quant à lui, a la particularité d’être intégré à l’emploi du temps des élèves. Dirigé par François-Julien Georges, professeur de Lettres, et Sylvain Paolini, comédien professionnel formé à l’École internationale de théâtre Jacques Lecoq, il réunissait cette année quinze élèves de cinquième tous les mardis de 8 h à 10 h.

Cet atelier a pour objectif d’offrir une approche plus approfondie du théâtre. L’expérience du comédien est à cet égard irremplaçable. Les élèves, par exemple, ont pu s’initier avec lui au jeu masqué, pour apprendre à engager leur corps sur le plateau et à libérer leur énergie.

L’atelier a pour vocation également de constituer une école du spectateur : les élèves se sont rendus cinq fois au théâtre, la plupart du temps en soirée. Chaque représentation a fait l’objet d’un temps de préparation, puis d’un temps de réaction ou d’analyse.

Les élèves ont pu aussi visiter le Théâtre d’Auxerre, et échanger avec les comédiens et la metteur en scène du spectacle Les sept jours de Simon Labrosse. Ils sont conscients de cette chance qui leur est donnée d’assister à des représentations « sur une vraie scène avec un public autre que les élèves », comme dit l’un d’eux, ou d’« ouvrir la porte de certaines connaissances », comme dit un autre.

trois jours de représentations

Qu’ils soient issus du club ou de l’atelier, tous les comédiens en herbe du collège se sont donc réunis du 2 au 4 juin. Pour cette occasion, la ville d’Avallon avait mis à la disposition du collège la salle du marché couvert, qui a permis d’accueillir notamment les nombreux élèves des écoles primaires venus assister au travail de leurs aînés.

Les élèves du club-théâtre ont joué à deux reprises Tardieu, pardieu !, un spectacle composé de six courtes pièces du poète et dramaturge Jean Tardieu. Les élèves de l’atelier ont pour leur part interprété trois fois une adaptation de La Farce de maître Pathelin, un texte vieux de plus de cinq cents ans. Les plus longs rôles avaient été divisés entre plusieurs élèves ; les comédiens, toujours présents sur scène, étaient ainsi amenés à se passer le relais à l’aide d’un vêtement ou d’un accessoire.

Le mercredi matin, une séance donnée pour les collégiens rassemblait les deux spectacles. À l’issue de cette représentation, Radio Avallon a interviewé quelques-uns des comédiens. Ces derniers ont pu dire leur fierté, mais aussi le plaisir qu’ils ont eu à être sur scène. Certains ont remarqué que les multiples représentations leur permettaient de progresser. Tous enfin ont souligné l’esprit de solidarité que faisait naître le théâtre.

Tous ces apprentis comédiens semblent bien décidés à poursuivre l’aventure l’année prochaine. Le club-théâtre continuera ainsi de proposer son approche ludique du théâtre ; l’atelier, quant à lui, prendra de l’ampleur : il sera proposé en 5e et en 4e.

à consulter :

-  file_download La Farce de Maître Pathelin - programme

- article sur le volet culturel du collège Maurice Clavel

contact

François-Julien Georges, professeur de lettres fj.georges@orange.fr