search

Accueil > événements > en Côte-d’Or > Nuits d’Orient : Mille-et-une langues au Cèdre de Chenôve

Nuits d’Orient : Mille-et-une langues au Cèdre de Chenôve

vendredi 6 décembre 2019, par Benjamin Girault

Du 22 novembre au 8 décembre 2019, le festival Les Nuits d’Orient à Dijon et dans sa métropole est un moment privilégié pour célébrer le dialogue interculturel entre L’Occident et l’Orient. Cette manifestation désormais très attendue a été suivie par trois collèges cote-doriens dans le cadre du projet inter-établissements "Mille-et une…". Une neuvième édition qui a donné lieu à une représentation sur le thème de la diversité des langues au Cèdre de Chenôve le lundi 2 décembre à 19 heures.

Cette année, les élèves des collèges Le Chapitre à Chenôve, du collège Rameau à Fontaine d’Ouche et du collège Montchapet à Dijon ont collaboré à un même projet artistique axé sur le thème de la pluralité des langues, sous le regard bienveillant de leurs professeurs Rachida Lanaya, professeure d’arts plastiques et coordonnatrice du projet, Clémentine Barbotte, professeure d’éducation physique et sportive, Véronique Martin-Janquin, professeure de langue et Agnès Hartman, professeure d’éducation musicale et de chant choral. Mille-et-une langues pour symboliser la richesse culturelle du monde mais également pour mettre à l’honneur la différence, la fraternité et pour inciter à la réconciliation entre les peuples.

une restitution étonnante et détonante

C’est une représentation haute en couleur que les collégiens de ces trois établissements ont offerte aux spectateurs venus nombreux pour les applaudir. Des moments de danse, de théâtre et de chants se sont succédé pour proposer un tour du monde en une heure des différentes langues, cultures, coutumes et pratiques artistiques qui peuplent notre planète.

Le très célèbre conte des Mille-et-une nuits, "Ali Baba et les quarante voleurs", a ainsi été narré par les élèves du collège Rameau en sept langues différentes : le turc, le géorgien, l’espagnol, le bulgare, l’albanais, le wolof et l’arabe. C’est bien le cadeau de leur langue qu’ils ont offert au public au travers de cette histoire.

apprendre à vivre ensemble grâce à l’éducation artistique et culturelle

L’école est le lieu où les élèves acquièrent les compétences qui leur seront indispensables tout au long de la vie. Ils y apprennent à vivre ensemble dans une société démocratique et républicaine dans le respect de soi et d’autrui et surtout en s’ouvrant sur les autres. De fait, travailler autour de la thématique des 1001 langues par le biais de la danse, du chant et du théâtre a permis aux élèves de se découvrir les uns les autres grâce à des pratiques artistiques. Ils ont appris à coopérer ensemble, à vivre ensemble malgré parfois des horizons et des cultures différentes. Ils ont appris et nous ont appris à célébrer la fraternité au-delà des différences.

retour en images sur le spectacle

extrait 1 extrait 2 extrait 3 extrait 4