search

Accueil > événements > dans l’académie et au-delà > Petites Fugues en Morvan : édition inaugurale

Petites Fugues en Morvan : édition inaugurale

mardi 17 décembre 2019, par Emmanuel Freund

La première édition des Petites Fugues en Morvan a eu lieu du mercredi 20 au vendredi 22 novembre 2019. Nathalie Papin, auteure dramatique, et Xavier-Laurent Petit, romancier, se sont entretenus avec les élèves dans une dizaine de collèges et de lycées mais aussi à la librairie Promesse de l’aube à Autun. Trois journées d’une densité exceptionnelle au cours desquelles la diversité et l’originalité des modes d’approche des œuvres et des mises en scène des rencontres ont enrichi les échanges avec deux figures majeures de la littérature jeunesse.

Mis en place dans l’académie de Dijon en 2019, le dispositif Les Petites Fugues en Morvan promeut la lecture et la découverte de la littérature contemporaine tout en contribuant à la mise en place du parcours d’éducation artistique et culturelle des élèves au cœur d’un territoire prioritaire.

Cette opération est l’extension dans l’académie de Dijon du festival itinérant Les Petites Fugues créé en 2001 dans l’académie de Besançon. Cette opération initiée par l’Agence Livre & Lecture BFC est menée en partenariat entre la DRAC Bourgogne-Franche-Comté, la Région Bourgogne-Franche-Comté et l’académie de Dijon, avec le soutien de la Fondation Orange ainsi que du Centre national du livre et de Sofia.

Au cours de cette édition inaugurale, Nathalie Papin a rencontré les élèves du collège Bibracte à Château-Chinon (58), du collège Noël-Berrier à Corbigny (58), du collège Paul-Barreau à Lormes (58), du collège François-Mitterrand à Montsauche-lès-Settons (58) et du collège Antony-Duvivier à Luzy (58).

Xavier-Laurent Petit a rencontré pour sa part les élèves du collège Les-Deux-Rivières à Moulins-Engilbert (58), du lycée François-Mitterrand à Château-Chinon (58), du collège et du lycée Parc des Chaumes à Avallon (89).

au cœur de la fabrique d’écriture

Le grand rallye des rencontres s’est inauguré mercredi 20 novembre au lycée François Mitterrand à Château-Chinon, où les élèves de seconde EBE et 2MRHA ont pu rencontrer l’auteur Xavier-Laurent au CDI du lycée. Avant cette rencontre, les lycéens avaient lu Be safe, l’un des romans les plus connus de l’auteur, et ont donc pu échanger avec celui-ci autour de son œuvre.

Cette conversation s’est enrichie de la présentation de la suite du roman qu’ils ont imaginée, ainsi que de leurs propositions d’affiches de film de leur adaptation cinématographique de l’œuvre. Une matinée riche en échanges dont la conclusion a été une séance de dédicace qui a enchanté les élèves.

Au lycée Les Chaumes à Avallon, c’est ce même roman, l’un des plus connus de l’auteur, qui a fourni le motif central à la rencontre. Be safe est un récit très contemporain et bien documenté racontant l’histoire d’un jeune Américain désœuvré qui témoigne à son jeune frère, par correspondance interposée, des affres de la guerre au Moyen-Orient. Cette histoire qui met en perspective la naïveté et le mal-être de certains jeunes et la manipulation dont ils peuvent faire l’objet a touché les lycéens, qui ont pu interroger l’auteur sur ses thèmes d’inspiration mais aussi sur ses "recettes de fabrication". Xavier-Laurent Petit a répondu à ces attentes avec générosité et précision, exposant ses propres manuscrits, montrant différentes versions et adaptations en langues étrangères de quelques uns de ses ouvrages et captivant ainsi son auditoire pendant près de deux heures.

Au collège Les Deux-Rivières à Moulins-Engilbert, la discussion avec les élèves de troisième a porté sur les processus de l’écriture et sur la genèse de l’œuvre, en l’occurrence L’Attrape-rêve, un roman lu par la classe et dont l’auteur a révélé le long cheminement, de l’idée initiale à sa publication. Cet échange a contribué à entretenir et à aviver le goût pour la lecture de ces jeunes, dans le sillage des différentes actions menées par l’établissement, dont la tenue d’un club de lecture pendant la pause méridienne.

mises en scènes et dévoilements

Au collège Paul Barreau à Lormes, la dramaturge Nathalie Papin a été accueillie par des mises en scènes se rapportant aux différents ouvrages que les élèves de quatrième avaient lus. Après s’est livrée au jeu des devinettes pour identifier les passages écrits d’après les passages joués, l’auteure a assisté à une courte représentation théâtrale avant de répondre au feu nourri des interrogations portant sur son style, son parcours d’écrivaine et son choix de l’écriture dramatique. Des questions bien choisies qui ont amené Nathalie Papin à se livrer sur l’évolution de son rapport au livre et à la littérature, du moment où, collégienne, elle a fait sa première rencontre avec le théâtre jusqu’à aujourd’hui, où elle affirme aimer "diffracter le sens des mots et les disperser à [sa] guise".

Au collège Anthony Duvivier, à Luzy, c’est par diverses surprises préparées par les élèves, dont un théâtre d’ombres et des jeux littéraires, que l’auteure a été accueillie, se prêtant ensuite de bonne grâce à cette approche ludique en répondant aux questions présentées sous forme de portrait chinois.

C’est une approche analogue qui a prévalu au collège Bibracte, à Château-Chinon, où les échanges actifs avec l’auteure avaient été préparés par des exercices de découverte originaux. Les élèves avaient par exemple été invités à mettre littéralement un livre "en pièces", à se partager ses pages afin de reconstituer leur propre histoire...

Au collège François Mitterrand à Montsauche-les-Settons, les élèves ont abordé l’œuvre de Nathalie Papin par la lecture en classe d’une de ses pièces, Le Pays de Rien et par la lecture individuelle de Faire du feu avec du bois mouillé, une sorte de conférence sous forme d’abécédaire inversé dont ils ont été invités à présenter l’une des lettres. Ce choix a mené à la préparation de saynètes qui devaient servir littéralement de pré-textes à l’énoncé d’une question posée à l’auteure.

Nathalie Papin a été accueillie et guidée par des élèves disséminés dans l’établissement et tout de noir vêtus - une façon de symboliser les enfants du Pays de rien, porteurs de rêves mais aussi de ces questions qui seraient posées à l’auteure une fois tous les élèves rassemblés.

Le jeu des lettres tirées au sort a permis d’aborder un large éventail de thèmes et d’enjeux liés chacun à une dimension d’une œuvre dont les élèves avaient appréhendé, intuitivement au moins, la profondeur. Rapport à l’autre, peur du regard de l’autre, place de l’inspiration et de la méditation dans cette inspiration, rapport au texte, rapport au jeu... À la suite de cette expérience fertile, dont l’intégralité du compte-rendu sera publiée prochainement dans le magazine Terres du Morvan, les échanges se sont prolongés par une correspondance avec l’auteure qui tenait à découvrir chaque élève dans sa singularité.

de la rencontre des lecteurs à la rencontre entre écrivains

Cette édition inaugurale des Petites Fugues en Morvan a été également marquée par un échange littéraire entre les deux auteurs invités à la librairie La Promesse de l’Aube à Autun, le mercredi 20 novembre à 18h.

Au lycée Bonaparte, la préparation et l’animation de la rencontre avec les deux auteurs a été assumée de main de maître par le "gang des Lyseurs", un groupe de lycéens professionnels volontaires qui se réunissent en dehors du temps scolaire obligatoire pour découvrir la littérature et pour en parler. Ce rendez-vous, qui était également une véritable rencontre entre les deux écrivains, a été l’occasion d’un échange animé et chaleureux entre le public, les deux auteurs et les lycéens.

- lire l’article écrit par Matéo, pour le gang des Lyseurs

- compte-rendu de la formation "Accueillir un auteur en classe"

Les organisateurs des Petites Fugues tiennent à féliciter et à remercier les enseignants de lettres et enseignants documentalistes qui se sont impliqués avec talent et enthousiasme dans cette édition inaugurale :

- Géraldine Gouel et Gaëlle Caravaggi, collège Bibracte, Château-Chinon
- Delphine Barillé et Isabelle Sellier, collège Noël Berrier, Corbigny
- Ombeline Devoir et Aurélie Loison, collège Paul Barreau, Lormes
- Benjamin Boyer et Marlène Deulniau, collège François Mitterrand, Montsauche-les-Settons
- Manuelle Koerper, collège Anthony Duvivier, Luzy
- Annabelle Chambrelan, Aude Rouzeau et Thierry Septier, lycée François Mitterrand, Château-Chinon
- Stéphanie Priest, lycée Bonaparte, Autun
- Delphine Vadrot, Tifène Cartereau, Francesca Bidini, Aurélie Caudron, Jérôme Benet et Sophie Rollot, cité scolaire Les Chaumes, Avallon

crédit photographique : Journal du Centre


Voir en ligne : site des Petites Fugues