search

Accueil > EAC en actions > Saône-et-Loire > "Aux sources de nos origines", un projet archéologie au collège de (...)

"Aux sources de nos origines", un projet archéologie au collège de Saint-Germain-du-Bois

mardi 25 juin 2019, par Annabelle Renoud

Durant l’année scolaire 2018-2019, tous les élèves de sixième et de cinquième du collège Bois des Dames ont joué les archéologues en herbe ! Financé par le Conseil départemental de Saône-et-Loire, ce projet inscrit les pas des collégiens dans ceux d’Heinrich Schliemann à la recherche de la cité de Troie, de Prosper Mérimée face aux ruines de Carcassonne ou encore d’Howard Carter découvrant la tombe de Toutankhamon.

L’objectif de ce projet mené à l’initiative de Geoffrey Roux, professeur d’histoire-géographie EMC, était de sensibiliser les élèves à la problématique de la recherche archéologique et historique. Il s’agissait aussi de développer leur esprit critique en analysant de façon pratique et ludique différents objets et leur utilisation par les sociétés préhistorique, antique ou encore médiévale.

Diverses actions ont ainsi été conduites tout au long de l’année scolaire. En janvier et en mars 2019, Florie-Anne Auxerre-Géron, archéologue protohistorienne, est intervenue dans les classes. Les élèves de sixième et de cinquième ont manipulé de l’argile et fabriqué respectivement des poteries montées en colombin et des carreaux de pavement de château fort.

Trois sorties pédagogiques ont également été organisées sur le site de la motte castrale de Saint-Germain du Bois, à l’abbaye de Cluny et à Bibracte. Les élèves ont pu découvrir in situ le travail de restauration et de fouilles des archéologues avec la découverte de vestiges et d’objets riches d’informations sur la vie des habitants du passé.

Par ailleurs, les élèves de cinquième, en parallèle avec un autre projet, ont visité à Lyon le jardin archéologique de la cathédrale Saint-Jean qui constitue l’un des premiers vestiges chrétiens de France et découvrir l’évolution du site, de l’Antiquité au XXIème siècle.

En plus du parcours EAC, le projet s’est aussi inscrit dans les parcours citoyen et avenir. En effet, les élèves ont aussi appris en quoi consistaient les métiers d’historien et d’archéologue, ainsi que les métiers liés à ce domaine précis (carpologue, céramologue, anthropologue, zooarchéologue, etc.). Ces actions permettront peut-être de faire naître de nouvelles vocations, à la croisée des sciences et des arts, qui sait ?

Dans le sillage de ce projet, un club archéologie devrait voir le jour dans l’établissement à la rentrée prochaine.

article proposé par Geoffrey Roux, professeur d’histoire-géographie EMC et Sylvette Charvin, professeure documentaliste et référente culture

Galerie