search

Accueil > EAC en actions > Yonne > Fête du livre à Montholon : lecture-envies, lecture en vie !

Fête du livre à Montholon : lecture-envies, lecture en vie !

jeudi 20 juin 2019, par Emmanuel Freund

Vendredi 14 juin 2019, au collège La Croix de l’Orme s’est déroulée la deuxième édition de la Fête du livre dans une ambiance festive et familiale. Préparé de longue date par des élèves et des enseignants volontaires, cet événement retrace l’ensemble des activités et des projets menés tout au long de l’année scolaire. Facteur de cohésion au sein de la communauté éducative, cet ensemble d’actions donne à voir un vaste panorama de ce qui peut être mis en œuvre pour donner accès au livre et mobiliser autour de la lecture.

Devant l’entrée du collège fraîchement rénové, les visiteurs sont accueillis par Séverine Hipeau et ses collègues de lettres à l’origine de toute l’opération et qui pour la circonstance proclament à la volée les résultats du grand concours d’écriture lancé au sein du collège. Le sourire aux lèvres, les lauréats, des plus jeunes aux plus aguerris, s’avancent à l’annonce de leur prénom pour recevoir le prix sous des applaudissements nourris. Cette année, une quarantaine d’apprentis auteurs se sont embarqués dans ce voyage d’écriture dont le thème était : "Vous venez de gagner un billet pour aller où vous voulez, quand vous voulez. Racontez."

Dans le hall flambant neuf de l’établissement, de nombreux stands permettent tour à tour de se faire prendre en photo dans un décor vintage, de s’initier aux arcanes du manga en attendant les résultats du concours de cosplay ou tout simplement de faire ses emplettes en achetant des livres pour un euro symbolique. Comme l’année dernière, les parents sont de la partie en cédant quelques uns de leurs ouvrages pour les mettre en commun dans un grand stand de bouquiniste. Cette façon d’échanger ses lectures - au bénéfice du FSE pour contribuer au financement des nombreux projets pédagogiques de l’établissement - est en quelque sorte une variante des boîtes à livres qui ont été mises en place dans le collège. Deux manières parmi bien d’autres de partager ses goûts et ses découvertes littéraires, que l’on soit ado ou adulte, élève, parent ou membre de l’équipe pédagogique.

lecture et écriture à tous les étages

Pendant que la fête bat son plein au rez-de-chaussée, les élèves, bien souvent déguisés dans des personnages tirés de romans, de bandes dessinées ou de mangas, guident leurs parents dans le couloir du premier étage, dont chaque porte ouvre sur un univers littéraire à part entière.

Dans l’une des salles, de nombreux lecteurs se relaient dans une atmosphère recueillie pour fouiner dans des boîtes autobiographiques contenant autoportraits, poèmes acrostiches, questionnaires à la manière de Proust et autres "lettres à l’adulte que je serai dans dix ans". Certains découvrent les textes pour la première fois. D’autres les redécouvrent en présence de leurs auteurs, ce qui provoque parfois de fructueux échanges. Réaction spontanée d’un père de famille : "Il y a de la graine d’écrivain à Aillant !". Une mère d’élève prend le temps de lire plusieurs lettres de poilus fictives écrites dans une graphie soignée, aussi dense que les émotions qu’elles suscitent. Elle en écoute ensuite, avec une concentration égale, la version mise en voix et en sons grâce au concours du comédien Ludovic Féménias, qui est intervenu à plusieurs reprises auprès des classes de troisième.

Ces productions font partie des nombreux fruits de l’un des projets interdisciplinaires majeurs menés cette année sous l’intitulé "Souvenirs personnels et mémoire commune". Professeurs de français et d’enseignements artistiques se sont associés pour faire comprendre les "différents ressorts qui animent les créateurs pour tenter de garder la mémoire des êtres et des choses". Un des moments forts de ce projet fut un voyage à Paris au cours duquel deux classes de troisième ont fait une visite guidée sur le thème de la mémoire au Centre Georges Pompidou. Remontant sur les traces de l’Histoire dans certains lieux du quartier de Montmartre, ils y ont découvert l’appartement de Boris Vian, cité Véron, dans le 18e arrondissement, absolument inchangé depuis que l’auteur de L’Arrache cœur y a vécu, écrit et créé.

maisons d’enfance et demeures d’écrivain

Le patrimoine littéraire local n’a pas été oublié puisque, quelques mois plus tard, les élèves de troisième ont eu l’occasion de se rendre à Saint-Sauveur-en-Puisaye, dans le terroir de Colette, afin de comparer la réfection de sa maison natale avec la conservation de l’appartement de Boris Vian. Ces visites croisées ont été un déclencheur de création aussi bien littéraire que plastique : lors d’un atelier de trois heures, les élèves ont pu réaliser un canevas collectif réalisé avec les bandelettes portant la rédaction des souvenirs individuels sur le thème de la "maison d’enfance".

D’autres fils encore ont été tirés afin de tisser cet écheveau de mémoire commune : recueil d’entretiens et de souvenirs auprès de pensionnaires de l’EHPAD, sortie organisée avec les collègues d’histoire au Mémorial de Dun-les-Places et au Musée de la Résistance en Morvan de Saint-Brisson… sans oublier l’étrange et fascinante "robe de viande" rapiécée et cousue de dizaines d’autoportraits physiques et moraux écrits par une cohorte d’élèves à l’inspiration résolument surréaliste.

Au hasard des autres salles de cours, transformées pour la circonstance en de véritables musées imaginaires, on découvre d’autres productions qui sont autant de variations créatives des objets d’étude des programmes de lettres, dans l’esprit de la réforme du collège. L’itinéraire d’Ulysse dans L’Odyssée est exposé dans une série d’affiches qui mettent en évidence un objet-clé par épisodes. Un autre parcours, poétique celui-là, montre une éclosion de fleurs imaginaires réalisées sous forme de textes et d’illustrations créées à la suite d’une visite des sixièmes au musée de la Fabuloserie. Un peu plus loin, une collection de pages-titres manuscrites en caractères gothiques et dorées à la feuille grâce au partenariat avec une calligraphe enlumineuse et à une visite de l’abbaye Saint-Germain évoque l’imaginaire propre au polar médiéval. L’éducation à la citoyenneté n’est pas oubliée, avec un concours d’affiches contre le harcèlement qui réserve quelques productions inspirées montrant à l’évidence que leurs auteurs ont une bonne maîtrise de certains codes graphiques et picturaux.

un recours concerté aux dispositifs d’incitation à la lecture

Toutes ces créations sont mises en valeur par les enseignants comme Sylvie Nau, qui montre avec une fierté légitime les textes ingénieux réalisés par les élèves de quatrième dans la cadre du concours national Dis-moi dix mots. Il va sans dire que l’équipe fait flèche de tout bois dès qu’il s’agit d’inciter à la lecture. La mise en place de temps de lecture est déjà une pratique régulière organisée à tous les niveaux d’enseignement, avec le soutien actif du principal, Jean-Marie Malaise, et de toute l’équipe de direction. Ce temps investit d’ailleurs des intervenants extérieurs, comme les treize lecteurs bénévoles de l’association Lire et faire lire, venus offrir le 13 mai dernier vingt minutes de lecture orale qui ont captivé chacune des classes de l’établissement.

La fête du livre tire à sa fin. Pendant que quelques élèves donnent encore, en parfaite autonomie, une représentation d’un conte étiologique sous forme de théâtre kamishibaï, les enseignants entament le rangement des salles en devisant à propos des actions prévues l’an prochain. Car bien évidemment, l’aventure continue. En 2019-2020, cap sur la littérature numérique avec la création envisagée d’un livre multimédia grâce à un partenariat multiple qui associera le collège à Réseau Canopé, au centre d’art graphique de la Métairie Bruyère et à l’auteure jeunesse Bérangère Cournut...

La Fête du livre est coordonnée par l’ensemble de l’équipe de lettres du collège La Croix de l’Orme : Sylvie Benaïssa, Audrey Bon, Gladys Delune - remplacée par Roxane Scheler, Séverine Hipeau et Delphine Roguet, avec le soutien actif et bienveillant de l’ensemble de l’équipe éducative dirigée par Jean-Marie Malaise.


Voir en ligne : Vivre-Livres au collège de Montholomn

Galerie