search

Accueil > EAC en actions > Nièvre > Les lycéens de Decize devant et derrière la caméra

Les lycéens de Decize devant et derrière la caméra

samedi 15 juin 2019, par Emmanuel Freund

Dans le prolongement du dispositif Lycéens au cinéma, les élèves du lycée Maurice Genevoix ont complété leurs découvertes par un atelier de pratique cinématographique animé par le le vidéaste Johann Michalzak. Une expérience qui leur a permis d’endosser différents rôles, de prendre goût à la réalisation et d’aboutir à la création d’un court-métrage.

Vidéaste, photographe et spécialiste de l’audiovisuel, Johann Michalczak est venu parler de cinéma au lycée Maurice Genevoix. Dans le cadre de l’enseignement de littérature et société, Chaïme Dindo, professeure documentaliste, et Jean-Noël Leblanc, professeur de français, l’ont invité à rencontrer leurs élèves pour un atelier passionnant, proposé par l’ARTDAM et financé par la Région Bourgogne Franche-Comté. Le but ? Permettre aux élèves qui participent à l’activité annuelle Lycéens et apprentis au cinéma en Bourgogne de se familiariser davantage encore avec l’écriture et l’analyse cinématographique.

À partir d’un scénario imaginé par les lycéens eux-mêmes la semaine précédente, l’intervenant a organisé le tournage d’un court-métrage. Après avoir structuré le story-board, anticipé les contraintes techniques, élaboré la construction des séquences, testé les techniques de champ/contre-champ et autres plans, chaque élève s’est alors retrouvé dans la peau d’un professionnel : réalisateur, ingénieur du son, cadreur, chef-opérateur, acteur, figurant. Il a fallu ensuite visionner les rushes pour travailler le montage des images et du son des différentes prises. Le résultat ? Un petit film bluffant, présenté au lycée et disponible en ligne. Vous pourrez découvrir l’histoire de Zoé, une jeune lycéenne introvertie et mal dans sa peau. À la sortie d’un cours, sa réaction est surprenante... Moteur... Action !

"Ce qui est amusant, c’est de ne pas être soi !"

De cette expérience avec Johann Michalczak, chacun a gardé un excellent souvenir. Tous avouent qu’ils ne regardent plus les films de la même manière maintenant qu’ils ont appris ce qui se passait de l’autre côté de l’écran : "Je fais plus attention aux détails, à la façon dont ça a été tourné. Et aussi à l’importance du scénario", ajoute Pierre. "C’est parfois fatigant de tenir la caméra et d’attendre que tout se mette en place", remarque Lucien. Philippe approuve : "On se rend compte du temps qu’il faut pour tourner un film d’une minute seulement ! Une belle expérience, surtout avec du matériel de professionnel !" Il envisage de s’inscrire à la rentrée à l’atelier théâtre du Centre social, que Maéva fréquente déjà. Quant à elle, Léna a découvert la technique et se passionne pour les logiciels de montage.

"Ce qui est amusant dans le jeu d’acteur, s’enthousiasme Pauline (l’interprète de Zoé, la lycéenne mal dans sa peau), c’est de ne pas être soi ! C’est une carrière qui commence !" s’amuse-t-elle avec Maéva, l’autre actrice principale de ce "très-court-métrage", que l’on peut visionner à partir de ce lien.

article proposé par Jean-Noël Leblanc et Chaïme Dindo, professeurs au lycée de Decize

Galerie