search

Accueil > EAC en actions > archives > 2012-2013 > Côte-d’Or > Collège Jules Ferry - Beaune : "Regards sur la différence"

Collège Jules Ferry - Beaune : "Regards sur la différence"

mercredi 6 mars 2013, par Emmanuel Freund

Le collège Jules Ferry accueille la Compagnie le Turlupin en résidence d’artiste financée par le Conseil général de Côte d’Or. Une quarantaine d’élèves d’enseignement général et adapté construisent un spectacle sur le thème de la tolérance et de l’estime de soi.

Deux classes de 4ème, des élèves de 3ème du dispositif Ulis et une dizaine d’enseignants poursuivent toute l’année un projet interdisciplinaire ambitieux pour construire un spectacle à partir de Mongol, un texte de Karin Serres. Ils s’appuient sur la pièce Un tigre dans le crâne, présentée au théâtre de Beaune les 14 et 15 mars 2013 par la Compagnie Le Turlupin, à partir d’un texte du même auteur.

L’idée initiale est de développer des jeux de transferts entre la réalité et la fiction à partir du thème du regard de l’autre, déformant ou bienveillant, et des images contradictoires que l’on a de soi. Le projet interdisciplinaire est construit sur un axe Lettres-Arts plastiques incluant de nombreux aspects des programmes et nourri par des collaborations antérieures (production de poèmes calligraphiés, productions oralisées sur fonds sonores). L’action s’appuie également sur d’autres disciplines.

A consulter : file_download projet pédagogique initial

En outre, le dispositif de cette année s’inscrit dans le sillage d’un atelier théâtre mené de 2009 à 2012 dans le cadre de l’accompagnement éducatif. Le thème de la différence et de la tolérance avait déjà été décliné de multiples façons dans des créations dramatiques originales. Par exemple, De Beaune à Ouagadougou ou l’épopée Mossi, portait sur l’Afrique et s’articulait autour de la correspondance entre des élèves de Jules Ferry et des élèves d’une école du Burkina-Faso.

changement d’échelle

Le choix de passer à une dimension plus ambitieuse, sur deux classes entières, a été rendu possible par l’attribution d’un financement du Conseil général de Côte d’Or dans le cadre d’’un projet Starter. La résidence d’artiste en partenariat avec le théâtre de Beaune a pu ainsi être mise en place.

Cependant, un tel changement d’échelle ne va pas sans l’apparition de quelques difficultés. A mi-parcours, il apparaît que l’ampleur même du projet induit une certaine pesanteur dans son organisation. D’autre part, l’étalement de l’action dans le temps a un effet de dilution nuisant à la motivation de certains élèves. Ces différents problèmes incitent l’équipe à s’interroger et à faire preuve de créativité pour trouver des solutions de régulation.

bilan d’étape

A l’occasion du festival Itinéraires singuliers, un bilan provisoire du projet est présenté du 12 mars jusqu’au 12 avril sous la forme d’une exposition au théâtre de Beaune. Ce premier compte-rendu d’un processus de création préludera à la restitution finale, qui aura lieu le 13 juin prochain.