search

Accueil > EAC en actions > Yonne > Lycée Janot (Sens) - Un crime aux Musées ? Les lycéens ont mené (...)

Lycée Janot (Sens) - Un crime aux Musées ? Les lycéens ont mené l’enquête

mercredi 28 août 2019, par Vanessa Gaillet

Proposer au public scolaire de découvrir les oeuvres d’un musée autrement, tel a été le pari des Musées de Sens et de leur enseignant en service éducatif, avec leur "Enter Game". Des élèves de seconde du lycée Janot ont tenté cette nouvelle expérience.

"Enter game ? Parce qu’il vaut mieux entrer dans un musée que tenter de s’en échapper"

Lundi 27 mai 2019, les élèves de 2nde 10 ont participé à une découverte originale des Musées de Sens. Alors qu’un groupe visitait la cathédrale Saint-Étienne, guidé par le professeur d’histoire-géographie, d’autres groupes suivaient Stéphane Barbillon qui animait une visite aux Musées de Sens. Un dernier groupe participait à l’Enter Game.

Porte de la salle fermée, l’enseignant annonce aux élèves qu’il y a eu un crime et qu’ils vont être amenés sur sa scène. Chaque binôm de lycéens (un enquêteur et un journaliste) découvrent qu’il s’agit de la scène représentée dans le tableau "La Mort de Marat" ou "Marat assassiné", de Jacques-Louis David, une œuvre prêtée pendant plusieurs mois par le musée national du Château de Versailles, dans le cadre de l’opération La Culture près de chez vous. Évidemment, le titre de l’œuvre et le nom de l’artiste ont été dissimulés.

Les élèves disposent alors de trois minutes pour voir et analyser la scène de crime. Ils doivent dresser le procès-verbal dans un file_download carnet d’enquête qui leur a été remis au préalable.

enquêter autour d’une œuvre d’art

Les élèves partent donc à la recherche d’indices, guidés par des plumes qui signalent l’emplacement d’indices les menant aux preuves. Par deux, ils doivent résoudre les énigmes proposées et compléter leur procès-verbal afin d’identifier la victime et le lieu du crime, de préciser son époque et ses circonstances du crime, de démasquer le coupable, de trouver l’arme du crime et enfin de définir le mobile. Les duos disposent d’une heure environ pour résoudre cette enquête.

Les élèves ont bien joué le jeu, parfois aidées par les enseignants qui se sont contentés de les réorienter. Ils ont enquêté dans le calme, gagnés par l’ambiance du lieu et du jeu.

des réactions enthousiastes

"L’idée était bonne et intéressante, ça nous permet de changer des cours. C’est une manière ludique de réfléchir et travailler. Cela permet également de travailler et réfléchir en groupe. Très bien organisé." (Camille)

"L’Enter Game était sympa. Il y a eu quelques énigmes assez difficiles et d’autres plus faciles. On devait aller assez vite pour terminer à temps. Ce serait cool de le refaire mais avec des énigmes ou des objets un peu plus cachés et il n’y avait pas assez d’énigmes par rapport au nombre de groupes." (Flavia)

"L’Enter Game, j’ai bien aimé, c’était divertissant, amusant et ça faisait travailler notre cerveau tout en s’amusant." (Chiara)

"Je trouve que c’est plutôt bien comme projet, à développer dans d’autres villes avec d’autres thèmes. Le thème sur Marat est plutôt intéressant, ça parle de l’histoire etc. sauf qu’on connaît déjà un peu le tableau et l’histoire donc on peut déjà savoir deux ou trois trucs. Et le mode opératoire était plutôt compliqué à trouver." (Émilie)

"J’ai trouvé ça très bien et assez drôle. Il manque du temps pour pouvoir avoir tous les indices. Cela fait plaisir de voir que les professeurs prennent du temps afin que l’on joue. Certaines activités étaient compliquées. J’ai bien aimé et je pense que les élèves de seconde de l’année prochaine aimeront." (Méline)

article proposé par Clio Dellomonaco, enseignante au lycée Janot de Sens


Voir en ligne : service éducatif des Musées de Sens

Galerie