search

Accueil > EAC en actions > Nièvre > Projet interdegrés à Corbigny : une résidence territoriale à l’Abéïcité

Projet interdegrés à Corbigny : une résidence territoriale à l’Abéïcité

samedi 1er juin 2019, par Amélie Tissier

Intitulé "l’école du socle", un projet EAC triennal réunit l’école primaire Jules Renard et le collège Noël Berrier à Corbigny. Impliquant le domaine de la danse, et inscrite aux volets culturels des projets d’école et d’établissement des structures concernées, cette action permet aux élèves de passer tour à tour de la posture de spectateur à celle d’acteur tout en tendant vers l’objectif du "100% EAC", l’ensemble des niveaux étant concernés. Cette année, l’accent a été mis sur le cycle 3 avec une résidence d’artiste à l’abbaye de Corbigny.

Les Alentours Rêveurs, la compagnie impliquée dans ce projet, a mené tout au long de l’année des actions à destination des élèves. Un travail de pratique intensif a été proposé aux élèves de troisième durant trois semaines entièrement banalisées par l’équipe enseignante et réparties sur l’année scolaire. Les séances de travail ont été majoritairement consacrées à l’apprentissage de la danse avec le chorégraphe, et la réalisation d’un carnet de bord, d’affiches et d’un reportage vidéo ont également été à l’ordre du jour. L’immersion complète de ces collégiens dans un travail en atelier est une première, et dans leur scolarité, et dans les établissements concernés. Cette approche immersive de la pratique artistique a été rendue possible par une implication forte de la part des équipes pédagogiques.

La restitution du spectacle a eu lieu le 15 mars 2019 à l’abbaye de Corbigny, où deux représentations ont été données, l’une devant les élèves sur le temps des cours et l’autre devant les familles en soirée.

- voir la vidéo de restitution et l’article de compte-rendu de Dephine Barillé, référente culture, sur le site du collège Noël Berrier

un projet inter-degrés

Parallèlement à ce travail, un atelier mensuel a associé l’école primaire et le collège. Des compagnies artistiques ont été invitées, comme celle du Centre National Chorégraphique de Bourgogne-Franche-Comté à Belfort avec son projet Oscyl, proposant aux spectateurs au cours d’ateliers de danse d’intégrer à leurs mouvements un "oscyl", c’est-à-dire une sculpture biomorphique inspirée de l’œuvre de Hans Arp, Entitée ailée.

Au total, seize classes ont été impliquées dans ce projet innovant et ambitieux. Le parcours proposé aux élèves, reposant sur les trois piliers de l’EAC, a non seulement permis d’accéder à la culture par une rencontre directe avec l’artiste chorégraphe Serge Ambert, mais également d’expérimenter les démarches de création actuelles, en devenant acteurs. Ils participent, de par cette expérience, à la diffusion des pratiques artistiques innovantes en les ayant vécues de l’intérieur. Le projet a bénéficié d’un financement exceptionnel dans le cadre des résidences d’artistes permettant d’accéder à cent vingt heures d’interventions par le chorégraphe.

La DRAC Bourgogne-Franche-Comté, le département, RESO, La communauté de communes et la Ville de Corbigny ont été les partenaires de ce projet.

article proposé par Julie Morlon, enseignante missionnée à L’Abéïcité