search

Accueil > EAC en actions > archives > 2018-2019 > Yonne > Collège des Champs-Plaisants (Sens) - Appel à projets du CD 89 : les (...)

Collège des Champs-Plaisants (Sens) - Appel à projets du CD 89 : les collégiens trouvent leur voix à l’Opéra

vendredi 14 juin 2019, par Vanessa Gaillet

Depuis la rentrée, les élèves de 5ème du collège des Champs-Plaisants à Sens ont participé à un projet audacieux. Dans le cadre de leur "classe opéra", ils ont été initiés au chant lyrique, ont assisté à plusieurs opéras pendant l’année et ont monté un opéra jeune public.

L’objectif premier de ce projet était de sensibiliser les élèves à un art qui leur semblait réservé aux élites intellectuelles. Le projet impliquait d’abord le français (comment un personnage devient un mythe/les réécritures d’une œuvre) et l’histoire-géographie (contexte et écriture) et s’est rapidement trouvé complété par l’apport des arts plastiques (décors, mise en scène).

L’action a donc évolué au cours de son élaboration dans le sens de la pratique artistique. Un partenariat a été élaboré avec l’association ARDEV afin de faire pratiquer l’art lyrique aux élèves en leur donnant la possibilité de travailler et de chanter un opéra pour enfants : Atchafalaya, d’Isabelle Aboulker.

un atelier vocal suivi par tous les élèves

Deux classes de cinquième étaient concernées par l’atelier vocal, soit quarante-neuf élèves au total. Il était important que tous les élèves soient initiés au chant lyrique, ainsi dans un premier temps l’atelier a été rendu obligatoire jusqu’aux vacances de la Toussaint. Les cours de chant se déroulaient tous les jeudis de 15 à 17h, créneaux sur lequel les élèves n’avaient pas classe.

Les séances se déroulaient selon le même schéma : échauffement de la voix, et renforcement des organes impliqués par le chant, puis chant et diction en parallèle avec l’apprentissage des dialogues. Les élèves ont dû affronter la peur du regard de l’autre notamment lors des échauffements où il leur a fallu s’affranchir de la peur du ridicule. Ils ont aussi appris à se livrer lors du chant.

Après les vacances de la Toussaint, les élèves qui n’étaient plus désireux de poursuivre ont pu mettre fin à l’expérience. Une vingtaine d’élèves a choisi de poursuivre l’atelier. Les raisons de la défection des autres étaient diverses : désintérêt, peur de la scène, difficultés scolaires trop importantes pour mener le projet, désir de quitter le collège tous les jeudis à 15 heures…

Cette expérience a créé des liens entre les deux classes et même entre les camarades d’une même classe. Les élèves impliqués ont eu le sentiment d’appartenir à un groupe et ont pris conscience que chacun d’entre eux était le pilier de la réussite du projet. Ils ont su se montrer solidaires et bienveillants les uns avec les autres. En cela le projet a été une réelle réussite.

Le 14 février, une présentation du travail effectué a été organisée au collège. Les familles étaient donc invitées à venir observer l’avancée de l’opéra et les progrès de leurs enfants. Une cinquantaine de personnes était présente, impressionnée par les progrès des élèves.

quand des élèves assistent à quatre opéras

Tous les élèves des deux classes ont pu assister à quatre opéras à Dijon, trois à l’auditorium, un au grand théâtre. Ces représentations ont été préparées par un travail de découverte interdisciplinaire, principalement en histoire et en français.

-  Nabucco de Giuseppe Verdi, le 13 novembre 2018  : en histoire les élèves ont étudié les contextes en faisant le parallèle entre les Hébreux et les Italiens à deux époques historiques. En français, ils ont étudié l’argument puis ont écrit une critique. À cette occasion, les élèves ont pu être interviewés par le journal régional de France 3.

-  La FintaPazza de Sacrati le 4 février 2019  : en histoire, un rappel a été fait sur la guerre de Troie. En français, les élèves ont fait un point sur L’Iliade et L’Odyssée vus en sixième, puis ont étudié l’argument et présenté l’œuvre comme l’opéra des toutes premières fois.

-  Les Boréades , de Rameau le 18 mars 2019 : l’argument a été étudié en français et en histoire. Les élèves ont découvert la vie de Rameau ainsi que des extraits d’autres œuvres du compositeur. Ils ont rédigé une critique de l’opéra.

-  Carmen, de Bizet le 13 mai 2019  : étude du contexte en histoire, étude des paroles du titre phare de l’opéra, parallèle avec des extraits de Carmen de Mérimée, écriture d’une critique.

Trente-et-un élèves ont assisté à Iolanta-Casse-noisette de Tchaïkovsky le 21 mai à L’opéra Garnier et ont profité au préalable d’une visite guidée sur le thème : le palais Garnier, un chef-d’œuvre architectural. Tous les élèves de l’atelier vocal participeront à la sortie, le reste des places a été distribué aux élèves désireux d’y aller.

témoignages d’élèves et de parents

- "J’ai aimé ce projet car j’ai découvert de belles histoires que je ne connaissais pas. Les opéras m’ont plu en général même si c’était parfois un peu long. Mais ce que je préfère, ce sont les cours de chant !" (Angèle)

- "Je trouve que le projet est intéressant. Au début, je me disais que l’opéra c’était pour les vieux mais j’ai vite compris que tout le monde peut y aller et s’amuser." (Yassin)

- "Les cours de chant m’ont permis de rencontrer des personnes que maintenant j’affectionne, qui m’ont aidée et m’aideront dans le futur. J’ai assisté à tous les cours de chant car on n’a pas toujours l’occasion de jouer un opéra, surtout dans un théâtre. Ça m’a aussi aidé à découvrir ma voix et à faire des progrès. Les sorties m’ont fait découvrir cet art et ça m’a beaucoup plu." (Gialnuca) 

- "Grâce aux cours de chant, j’ai tissé des liens avec de nouveaux amis. Je remercie Mme Galais et son assistant Julien qi nous ont fait travailler nos voix. Le projet de Mme Kaddouri était super. Je ne connaissais pas l’opéra : j’ai adoré !" (Maryna)

- "Au début, je ne prenais pas vraiment les cours de chant au sérieux puis mes parents sont venus à la présentation et depuis, j’ai aimé et me suis investi à fond pour notre spectacle. Je suis fier de moi parce que dimanche, je vais chanter là où de vrais artistes ont chanté. C’est grâce à Mme Galais et à Mme Kaddouri qui nous ont encouragés." (Judenel)

Courrier de parents : "Ce fut un projet pharaonique, dirigé d’une main de maître par tous les acteurs du collège. Merci à Mme Kaddouri d’avoir permis à notre enfant d’y participer. Merci à Mme la principale du collège d’avoir soutenu le projet. Merci à Françoise Gallais et Ardev d’avoir fait se dépasser tous nos enfants en chant et jeu de théâtre. Les sorties ont été riches d’apprentissage pour les élèves.
Les cours de chant dynamiques, la séquence de février était un avant goût du spectacle de dimanche très prometteur. Le spectacle était attendu avec impatience. Merci pour la générosité de tous les organisateurs. Les enfants [..] ont déployé des efforts et une énergie toute l’année pour nous présenter ce projet rempli de surprises car rien n’a filtré. Tout avait été préparé : Les costumes , la décoration, les effets spéciaux, la musique, la pianiste .... Encore merci pour tout cela.

un peu d’imprévu le jour de la représentation

Lors de la représentation du dimanche 19 mai au théâtre municipal de Sens, lors du festival "La Voix dans tous les sens", un incident technique a interrompu le spectacle une dizaine de minutes avant la fin. Les élèves ont heureusement pu interpréter intégralement leur opéra une nouvelle fois le dimanche 26 mai.

Ce projet a été subventionné par l’appel à projets artistiques et culturels du conseil départemental de l’Yonne.

article proposé par Laurence Ethuin-Coffinet, principale du collège des Champs-Plaisants à Sens

crédits photos : @Sens Agence


Voir en ligne : Article de l’Yonne Républicaine