search

Accueil > EAC en actions > Côte-d’Or > Collège Saint-Joseph - "Les yeux en face des trous" avec la galerie (...)

Collège Saint-Joseph - "Les yeux en face des trous" avec la galerie Interface

mardi 21 mai 2019, par Marie Buridon

Ce projet starter a été réalisé avec le concours du Département de la Côte-d’Or au collège Saint-Joseph à Dijon, par la classe de 5eA. À partir de l’œuvre et d’une proposition de l’artiste Hugo Capron, les élèves ont vécu un véritable parcours de création en arts plastiques grâce au partenariat galerie-appartement Interface.

"Une peinture pour deux tableaux et deux tableaux pour une peinture."
Tout commence par cette citation énigmatique.

Le 20 mars 2019, l’artiste-peintre Hugo Capron lance ces quelques mots aux élèves de 5eA à l’issue de la visite de son atelier. Pourtant petit, ce lieu en impressionne plus d’un.

Une semaine plus tard, il est temps de découvrir l’appartement-galerie Interface. Chaque étape de ce projet est retranscrite dans un carnet de bord illustré par les élèves. Comme Hugo Capron, les futurs peintres exposeront bientôt leurs œuvres au sein de cette galerie d’art particulière.

Deux toiles et trois couleurs

La classe est divisée en deux. L’artiste impose une contrainte : choisir trois couleurs. Le premier groupe tombe d’accord : rouge, bleu, jaune. Le deuxième groupe est partagé, ce sera finalement du bleu, du rouge et du violet. Quelques esquisses sont réalisées et évaluées par le professeur d’arts plastiques, Lucas Condamine.

Le 2 mai, c’est le grand jour. Les élèves se rendent à la galerie Interface. Les murs ont été repeints en blanc pour l’occasion. Tendre une toile sur un châssis, utiliser de la colle de peau de lapin… Le métier d’artiste n’a plus de secret pour la classe qui se met au travail. Les quatorze châssis sont placés à terre les uns à côté des autres. Le travail s’effectue par deux. Il faut maintenant mettre en pratique la citation d’Hugo Capron et s’accorder sur le motif commun qui sera peint sur les deux toiles.

accrochage et restitution

Quatre élèves tirés au sort procèdent le 3 mai à l’accrochage. Aidés par Nadine Marreau de la Galerie Interface et l’artiste, les apprentis régisseurs déplacent les tableaux et déstructurent ainsi les motifs.

L’appartement semble bien petit le soir de la restitution. Les élèves déambulent dans la Galerie et récitent les poèmes inventés dans le cours de français d’Antoinette Vauthier à partir de la citation énigmatique et des tableaux d’Hugo Capron.

Quid des œuvres ? Les élèves doivent se mettre d’accord pour savoir qui ramènera le tableau chez soi. La principale du collège souhaite en exposer un dans son bureau…sans succès pour l’instant !

lien vers plus de photos

Galerie