search

Accueil > EAC en actions > archives > 2018-2019 > Saône-et-Loire > Collège Les Dîmes (Cuisery) - Un atelier d’écriture avec Danielle (...)

Collège Les Dîmes (Cuisery) - Un atelier d’écriture avec Danielle Martinigol

mardi 21 mai 2019, par Annabelle Renoud

Dans le cadre de l’appel à projets "mise en œuvre du Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle", un atelier d’écriture avec l’auteure de littérature de jeunesse Danielle Martinigol a été mis en place au collège Les Dimes. Une rencontre qui a fait l’unanimité auprès des élèves de quatrième.

Mené à l’initiative de Sandrine Père, professeure de lettres, ce projet axé sur les thèmes de la ville et des médias s’inscrit au cœur des programmes de quatrième. Il a permis de confronter le genre fantastique à celui de la science-fiction, puisque l’histoire élaborée par les élèves est située dans le futur.

Une séquence menée en français s’est appuyée sur l’étude de l’œuvre de Danielle Martinigol pour aborder le thème des médias dans la littérature, et plus généralement de l’étude de l’information et de sa diffusion à proprement parler. Les médias étant également au programme d’EMC, l’enseignante s’est également appuyée sur le travail réalisé avec sa collègue d’histoire-géographie qui, de cette manière, a participé au projet.

Auteure de science-fiction renommée, Danielle Martinigol est intervenue à trois reprises auprès des élèves. Ces rencontres ont été préparées par l’étude de deux de ses œuvres en lecture intégrale : Les Abîmes d’Autremer et L’Or bleu. Elles ont été l’occasion de découvrir le travail de l’écrivain et les différentes étapes de la réalisation d’un livre. En mettant à disposition ses propres documents (brouillons, tapuscrits relus par la maison d’édition, épreuves), l’auteure a expliqué aux élèves comment s’élaborent les choix narratifs de l’ouvrage, mais aussi ses corrections, sa fabrication et sa commercialisation en librairie.

un atelier qui mobilise de nombreuses compétences

Ces découvertes se sont prolongées par de nombreux échanges, entre l’auteure et l’enseignante cette fois, pour suivre le travail textuel mené par la classe, de l’élaboration de la structure narrative à la correction du texte, en passant par la recherche documentaire, nécessaire pour apporter de la vraisemblance à la fiction, et les différentes phases de la rédaction.

Les interventions de Madame Martinigol, tout comme la lecture de ses ouvrages, ont été très appréciées par les élèves, qui ont ressenti une grande fierté à l’idée qu’une auteure renommée vienne tout spécialement pour eux. Tous voulaient lui faire plaisir et qu’elle soit contente de leur travail, aussi se sont-ils vraiment impliqués dans ce projet.

L’ensemble du travail réalisé n’a pas été noté afin que les élèves découvrent le plaisir de l’écriture. En revanche, de nombreuses compétences ont pu être évaluées, liées bien évidemment à la maîtrise de l’écrit, mais également à l’expression orale, à la recherche documentaire, sans oublier l’organisation du travail et la coopération.

Le fait de constater que, même pour les auteurs reconnus, l’écriture demande du travail, que même eux sont corrigés et que parfois on leur demande de reprendre telle ou telle partie de leur écrit, a été bénéfique pour les élèves qui, souvent, ne voient pas l’intérêt de faire un brouillon ou de revenir sur ce qu’ils ont déjà écrit.

L’ensemble de la classe a apprécié les conseils d’écriture donnés par l’auteure, qui ont fourni l’occasion de fructueux réinvestissements lexicaux et syntaxiques. Les travaux d’expression écrite qui ont suivi l’atelier se sont révélés plus structurés. Certains élèves ont même participé à des concours d’écriture et réemploient désormais les conseils donnés.

À la fin du projet, le texte a été imprimé, relié et distribué à chacun des élèves, ainsi qu’à Danielle Martinigol. Il en ressort une grande fierté quant au résultat final.

article proposé par Sandrine Père, professeure de français