Accueil  >  Dispositifs et ressources > L’échappée littéraire - Bourgogne Franche-Comté

Rubrique Lecture-écriture

L’échappée littéraire - Bourgogne Franche-Comté

Le 8 octobre 2016 - Emmanuel Freund

Le Prix littéraire des lycéens et apprentis de Bourgogne s’ouvre à la Franche-Comté et devient l’échappée littéraire. Initié par la Région, ce dispositif de sensibilisation à la lecture et à la littérature contemporaine concerne une quarantaine de classes. Les lycéens sont invités à lire une dizaine de romans et de bandes dessinées afin d’élire leurs auteurs préférés. Une cérémonie valorise en fin d’année de nombreux projets associant pratique artistique et découverte des métiers du livre.

Afin d’encourager la création contemporaine, un comité d’enseignants et de libraires choisit des ouvrages récents réalisés par des auteurs peu médiatisés. Les romans et les bandes dessinées de la sélection sont issus de la littérature adulte et offrent la plus grande variété de thèmes et de styles possible.

Chaque année, une quarantaine de CFA et lycées publics, privés et agricoles participent au prix, après examen des candidatures. La participation est assortie d’une dotation du Conseil régional pour l’achat des livres en quatre exemplaires.

De leur côté, les équipes pédagogiques s’engagent à inciter les élèves à lire au moins la moitié de la sélection et à se mobiliser pendant toute l’année scolaire afin de participer à des rencontres avec les auteurs, à initier des projets autour du Prix et à faire découvrir les métiers du livre, avant la remise des prix en fin d’année scolaire.

découverte littéraire et projets artistiques

La participation au prix littéraire peut également être assortie d’une contribution supplémentaire pour l’organisation d’actions artistiques et culturelles menées à partir de la lecture des romans et des bandes dessinées de la sélection.

Les dotations du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté constituent également de précieuses ressources pour engager des projets de création artistique en rapport avec les thèmes et les contenus des livres, dans la perspective des restitutions programmées lors de la remise du Prix.

Ces projets prennent des formes extrêmement variées, souvent transversales, qui impliquent des partenariats divers. Ainsi, au lycée professionnel Antoine, l’équipe pédagogique collabore depuis plusieurs années avec la MJC de Chenôve pour permettre aux lycéens d’adapter une œuvre de leur choix sous la forme d’un court-métrage qu’ils réalisent de bout en bout. Dans d’autres établissements, ces actions prennent une forme théâtrale, comme au lycée Henri Vincenot de Louhans où la compagnie Pièces et Main d’œuvre anime un atelier d’expression dramatique en lien avec la sélection des ouvrages.

La participation au Prix incite aussi au rapprochement de certains établissements autour d’actions communes. Ainsi, le lycée Niépce et le lycée Saint-Charles Le Devoir de Chalon-sur-Saône associent deux classes partenaires pour un jeu de piste des lieux culturels amenant les élèves à "découvrir leur ville autrement". Cette journée inaugurale est le point de départ d’un parcours qui se déroule tout au long de l’année et qui amène les élèves à réaliser une performance scénique parodiant la cérémonie de remise des prix.

sélection 2016-2017

romans

Alain Blottière, Comment Baptiste est mort, Gallimard
Guillaume Guéraud, Shots, La Brune au Rouergue
Lionel Salaün, La terre des Wilson, Liana Lévi
Emmanuelle Pirotte, Today we live, Le Cherche Midi

bandes dessinées

Cyril Bonin, The time before, Grand Angle
Denis Lapière & Aude Samama, Matin Eden, Futuropolis
Catherine Meurisse, La légèreté, Dargaud
Nejib, Stupor Mundi, Gallimard

Voir en ligne : L’échappée littéraire sur le site de la Région Bourgogne-Franche-Comté

avril 2017 :

mars 2017 | mai 2017


DAAC ACTU

Lettre CAScAD
@daacdijon sur twitter
Fil d'info

Services en ligne

Site académique CSTI
Site arts et culture 89

Les plus populaires

  • Théâtre municipal d’Autun : (100 %)
  • Patrimoines en Bourgogne - appel à projets 2017-2018 : (100 %)
  • Festival la Manufacture d’idées à Chasselas : (85 %)