search

Accueil > EAC en actions > Saône-et-Loire > La Parole aux Collégiens au collège de Saint-Germain du Bois

La Parole aux Collégiens au collège de Saint-Germain du Bois

lundi 13 mai 2019, par Annabelle Renoud

Les quatre classes de troisième du collège du Bois des Dames de Saint-Germain-du-Bois ont vécu, du 18 au 22 mars 2019, le troisième acte de la résidence artistique engagée avec le Collectif La Méandre, sur une proposition de la DRAC et de l’académie de Dijon.

Tandis que la première semaine, en novembre 2018, avait porté sur la création de personnages, en lien avec le costume social, la deuxième période de travail, du 11 au 15 février 2019, a été consacrée à la mise en scène de saynètes dans lesquelles les élèves ont pu expérimenter l’importance du regard des autres, le poids des conventions sociales et les discriminations liées au vêtement, de manière générale.

La troisième semaine – une journée pour chaque classe – s’est déroulée dans l’enceinte de l’établissement. Après un temps de repérage et de sélection des lieux de jeu possibles, les élèves ont repris leurs scènes, les ont améliorées, avant de retrouver leur costume et leur seconde peau. Les représentations, qui ont été filmées, se sont déroulées lors de la récréation de l’après-midi, prolongée pour l’occasion. Le public – élèves et personnels – déambulait librement d’une représentation à l’autre. Les saynètes ont remporté un tel succès que les jeunes comédiens en herbe ont dû se produire plusieurs fois.

À la suite de ce temps de restitution, les classes se sont retrouvées pour un temps d’échange et de réflexion avec Mélissa et Guilhem du collectif La Méandre ainsi que les professeurs engagés dans le dispositif.

Les thèmes liés au "vivre-ensemble", à travers le regard d’autrui sur soi, les discriminations touchant aux représentations sociologiques attachées au costume, l’estime de soi et l’apparence extérieure ont été spontanément abordés par les élèves, qui, en tant qu’adolescents, y sont extrêmement sensibles. Le costume a permis tout autant de se cacher que de se montrer aux autres. Des élèves, timides et inhibés par ailleurs, ont découvert et apprécié qu’ils étaient capables d’oublier leur propre personnalité et de se glisser dans la peau d’un personnage.

Voici quelques-unes des réflexions formulées par les élèves : "On a fait des choses qu’on n’aurait jamais osé faire sans le costume" ; "on s’est assumé tels qu’on était parce que, à ce moment-là, ce n’était plus nous" ; "on a apprécié que les autres n’étaient pas là pour nous juger mais pour passer un bon moment en regardant un spectacle" ; "caché derrière le costume, on est plus à l’aise" ; "le groupe permet de s’appuyer les uns sur les autres".

La journée s’est conclue par un goûter bien mérité et très apprécié par les élèves, qui se sont rendus compte que jouer demandait concentration et énergie.

article proposé par Nathalie Gras, professeure de français, et Sylvette Charvin, professeure documentaliste et coordonnatrice du projet


Voir en ligne : dispositif La Parole aux collégiens

Galerie