search

Accueil > ressources > formations > Stage PREAC photographie - Musée Niépce - mars 2019

Stage PREAC photographie - Musée Niépce - mars 2019

dimanche 21 avril 2019, par Emmanuel Freund

Du 13 au 15 mars 2019, une trentaine de personnes issus de l’Éducation Nationale, de la Culture et du monde associatif ont participé au stage PREAC photo le 13-14 et 15 mars 2019, organisé par le musée Nicéphore Niépce de Chalon-sur-Saône. Cette année, le thème de ce stage était : Appareils, automatismes, algorithmes : quelle part de décision humaine dans l’acte photographique ? Conçue sur une alternance de conférences et d’ateliers pratiques, la formation a été très appréciée de tous les stagiaires.

La formation a débuté par une réflexion sur la photographie comme système de production et de circulation d’images et sur la problématique de l’intentionnalité au cœur de l’acte photographique : l’image ne prenant sens que dans le regard d’autrui, il n’existe pas d’objectivité de la photographie.

La photo a également été interrogée au regard de la révolution d’Internet et du numérique en général. À l’heure d’internet, l’image est "active", sans cesse renouvelée et omniprésente. En ce sens, photographier est devenu un acte médiatique. Par le biais de technologies toujours plus performantes, le numérique permet une autre relation à l’acte photographique car il propose une multitude d’optimisations : tout est corrigeable voire transformable non seulement à la prise de vue mais aussi en post-production.

Après ce temps d’exposé théorique, les stagiaires, dont certains venaient de loin, ont pu découvrir le musée lors d’une visite guidée par ses médiateurs. Des appareils photographiques anciens et fragiles ont été présentés et le temps a également permis de visiter les deux expositions temporaires.

ateliers de mise en pratique

Pour réaliser une image, il est nécessaire de maîtriser le dispositif photographique : connaître ses caractéristiques et le maniement des différents modes proposés. Les notions de lumière, de vitesse, de sensibilité et de profondeur de champ ont été expliquées aux participants, ainsi que l’utilisation de la focale, du diaphragme, de l’obturateur, etc.

En prolongement pratique, les stagiaires ont utilisé différents dispositifs : l’appareil photo numérique, la chambre photographique, et la chambre noire réalisée totalement en atelier.

-  file_download fiiche pratique : réaliser une chambre noire avec des élèves

révolution du numérique et du smartphone

Le stage s’est poursuivi par une intervention sur les capteurs numériques et notamment ceux des smartphones, des outils qui sont devenus aujourd’hui très performants pour correspondre aux besoins du grand public : aujourd’hui 95 % des photographies en 2018 sont faites par un téléphone portable. Les progrès technologiques ont permis la multiplication des outils de correction et l’optimisation des performances, parfois étonnantes, des smartphones qui fournissent souvent une image d’une excellente qualité. L’achat d’un appareil photo ne concernera sans doute à l’avenir que les personnes sensibilisées et éduquées à l’image.

Sait-on qu’aujourd’hui prendre une photographie avec certains smartphones connectés à internet entraîne instantanément des recherches d’images qui vont correspondre à notre prise de vue ? L’Intelligence artificielle choisit les réglages qui obtiendront la « meilleure » image, soit celle correspondant à la norme, aux images les plus populaires. Un des risques de cette photographie « out of the phone » est en effet une standardisation ou une modélisation des images.

La formation s’est achevée par un exposé sur les paramètres de la recherche d’images sur Internet. Sur le web aujourd’hui, le nombre de pages et d’images n’est pas défini (environ 100 milliards) et en mouvement perpétuel. L’indexation est rendue difficile. Il y a donc forcément des « angles morts » : des sites vers lesquels aucun lien ne pointe. Des images qui demeurent en « zone d’ombre ».

Les stagiaires ont été unanimement satisfaits du contenu et de l’organisation de ce stage, jugé d’une très grande qualité, dense et varié, tant en théorie qu’en pratique.

en savoir plus : liens et ressources

- page ressources du musée Nicéphore Niépce : à consulter en particulier pou les comptes-rendus des actions de formation du PREAC ;
- un site consacré à la Première Guerre mondiale à travers des photographies stéréoscopiques et la revue Le Miroir ;
- Sur le site du musée Niépce, une collection de plus de 20 000 photographies, libres de droits et gratuitement téléchargeables ;
- un site dédié à Nicéphore Niépce et à ses travaux photographiques.

file_download programme du stage

compte-rendu proposé par Karine Bolvy, enseignante en service éducatif au musée Niépce


Voir en ligne : service éducatif du Musée Niépce