search

Accueil > EAC en actions > Saône-et-Loire > Projet Ulysse 2.0 au collège de Tournus

Projet Ulysse 2.0 au collège de Tournus

samedi 16 mars 2019, par Annabelle Renoud

Vendredi 15 février 2019, les élèves de sixième du collège En Bagatelle ont joué à deux reprises leur spectacle "Ulysse 2.0" au gymnase Desmaris, l’après-midi devant les collégiens et CM2 tournusiens et le soir en présence des familles. Il s’agissait de l’aboutissement d’un travail collectif impliquant également les quatrièmes et les troisièmes. Ce projet, qui a débuté à la rentrée scolaire, a impliqué l’intervention d’artistes dans différents domaines.

Reconduite pour la quatrième année consécutive, la création du spectacle a pris de l’ampleur en associant les élèves de sixième, ULIS compris, à leurs aînés qui avaient déjà vécu le projet les années précédentes. Les quatrièmes ont créé le décor et le logo du spectacle. Quant aux élèves de troisième, ils ont participé en créant une scénographie au CDI la semaine précédant les représentations. Tous les élèves ayant profité de leurs ateliers, ils sont arrivés par la suite en spectateurs avertis au spectacle.

Cette année, c’est L’Odyssée qui a fourni le thème et la trame d’un spectacle qui revisite l’épopée d’Homère. Ulysse est le héros d’une émission de télé-réalité dont on ne veut plus le laisser sortir ; les médias en ont fait une star ! Égaré dans un monde individualiste et hyper-connecté, le héros veut s’en échapper pour retrouver son épouse. Les épreuves s’enchaînent, le temps passe, quand rejoindra-t-il enfin Pénélope ?

Le décor du spectacle a pris la forme d’un plateau de télévision mettant en scène d’un côté les sirènes, symbolisant les réseaux sociaux et leur attrait fantastique, et de l’autre avec Ulysse et ses compagnons, persévérants et combatifs, représentant avec Pénélope les valeurs de la famille et de l’amitié.

Pour les sixièmes, c’est une semaine entière qui a été banalisée au collège afin d’apprendre "autrement" et développer des compétences sociales de savoir-être et de tolérance. L’objectif est que l’élève progresse dans l’acceptation de l’autre et de ses différences, qu’il adopte une attitude plus citoyenne et plus solidaire. C’est aussi l’occasion de valoriser des élèves qui ne sont pas toujours en réussite scolaire et qui peuvent retrouver confiance à travers des activités différentes. Le défi pour la centaine d’élèves concernés est de créer en quatre jours un spectacle commun à tous, comme, un puzzle qui s’imbriquera pour aboutir à une représentation le cinquième jour.

des intervenants multiples

Plusieurs intervenants ont été présents pour travailler avec les jeunes : Fabien Waltefaugle, comédien pour le théâtre, Mure Natale, danseuse, Maggy Dupa marionnettiste, Robin Limoge, musicien, Hocine Benameur, musicien, et Bousta, graffeur. Chaque élève a été accompagné durant cette semaine par une enseignante référente. Mesdames Bence, Dumas, Durieux, Giroux et Roppa ont ainsi accompagné leurs classes respectives.

Financée par le Conseil départemental départemental, le collège et le foyer socioéducatif, cette ambitieuse action a permis de créer du lien entre les différentes générations de la communauté d’élèves. Inscrite dans les axes majeurs du projet d’établissement, elle favorise un meilleur climat scolaire, comme le constatent clairement les adultes du collège depuis trois ans. Elle permet également de travailler en interdisciplinarité car plusieurs matières sont impliquées.

à lire aussi

- édition 2017 : projet Sakura

- édition 2016 : projet Osm’ose

article proposé par Christelle Devillard, conseillère principale d’éducation et coordonnatrice du projet

crédit photos : Didier David pour le Journal de Saône-et-Loire

Galerie