search

Accueil > EAC en actions > Saône-et-Loire > Parcours photo : un atelier artistique au collège Doisneau

Parcours photo : un atelier artistique au collège Doisneau

mardi 12 mars 2019, par Emmanuel Freund

Dans le cadre du Parcours photo, les élèves de cinquième de la classe option photographie du collège de Chalon-sur-Saône ont travaillé une semaine durant avec l’artiste photographe Alexandra Serrano. Cet atelier artistique mené en partenariat avec le Musée Niépce avait pour objet de réaliser le portrait de chaque élève à travers l’évocation forte d’un territoire et d’une expérience vécue dans ce lieu. Une exposition des travaux des élèves aura lieu en juin 2019, puis à la rentrée 2019 au collège.

Encadré par leur enseignante d’arts plastiques Julia Malpeyre et par Alexis Azar, médiateur culturel du musée Nicéphore Niépce de Chalon-sur-Saône, les élèves avaient pour objet de travail de se mettre en scène avec des accessoires évoquant un lieu et un événement qui leur étaient importants, et faisaient partie de leur histoire personnelle ou familiale. Cette action s’inscrit dans leur Parcours photo, un dispositif qui permet à de jeunes chalonnais dans le cadre de l’année scolaire, de participer à un apprentissage de la photographie au long cours, dans ses principes et sa pratique.

Du 11 au 15 février 2019, la classe a eu l’occasion de travailler avec Alexandra Serrano, une photographe franco-mexicaine dont le travail, principalement autobiographique, traite de thèmes universels tels que l’enfance, la famille, le souvenir. Le choix de cette artiste, effectué sur la proposition du Musée Niépce suivant les intentions et les thématiques envisagées par l’enseignante en arts plastiques. Une attention particulière est portée sur des profils d’artistes ayant déjà une expérience d’atelier avec des publics en milieu scolaire ou désireux de créer une situation adaptée et participative pour que les élèves soient au cœur du processus de création.

réflexion en amont

Dans un premier temps, les quinze élèves de la classe de cinquième ont mené en amont une recherche avec leur professeur d’arts plastiques autour du souvenir d’un lieu et d’un événement marquants pour chacun puis autour des éléments évocateurs susceptibles d’être utilisés pour la photographie.

Il est à noter que cette réflexion menée en commun a permis aux élèves de se connaître sous un autre angle et sans doute même de se découvrir. Ils ont aussi pu participer au projet des uns ou des autres en apportant par exemple des accessoires nécessaires manquants ou parfois en étant figurant dans une composition photographique finale.

Durant sa semaine de présence au collège, Alexandra Serrano a expliqué son travail en projetant quelques-unes de ses séries et a répondu aux interrogations nombreuses des élèves quant à sa démarche. Elle a également présenté son matériel afin que les élèves comprennent les incidences de la technique de prise de vue sur le résultat final. L’artiste a ensuite accueilli le projet de chacun des élèves et réfléchi à sa réalisation en concertation avec Julia Malpeyre et Alexis Azar, dans l’optique d’associer les élèves en leur permettant d’être forces de proposition.

une semaine de prises de vues

Chaque jour ont été réalisées des prises de vues par l’artiste mais aussi par les élèves qui ont bénéficié d’appareils photographiques numériques prêtés par le musée Nicéphore Niépce. Par son expérience et sa sensibilité, Alexandra Serrano a tout autant accompagné et guidé les élèves dans leur projet que dans leur pratique photographique pour laquelle ils ont montré un réel investissement et beaucoup de sérieux.

Les photographies ont été prises au collège Doisneau en intérieur, dans le gymnase par exemple, ou dans la salle de classe où était installé un studio de prise de vue et en extérieur, dans la cour de récréation, aux abords du collège, et aussi dans le parc Georges Nouelle dans la ville de Chalon-sur-Saône. Le dernier jour, les élèves ont pu voir les photographies prises lors de cette intense semaine.

perspectives….

Les quelque cinq cents prises de vue réalisées lors de cette semaine sont désormais en la possession de l’artiste qui, au terme d’un travail de sélection et de retouche, réalisera un corpus final exposé durant la deuxième semaine de juin à la chapelle du Carmel de Chalon-sur-Saône. Cette restitution s’effectuera là encore en concertation avec les choix des élèves. Les tirages seront ensuite réalisés dans le laboratoire du musée Nicéphore Niépce et encadrés. L’exposition sera transférée au collège dès la rentrée de septembre 2019.

Les élèves vont à présent travailler avec leur enseignante en arts plastiques à l’écriture de textes dans l’esprit d’un Haïku Japonais pour contextualiser leur mise en scène et traduire leur histoire personnelle en lien avec le lieu choisi. Ces textes accompagneront les photographies.

article proposé par Karine Bolvy, enseignante missionnée en service éducatif du Musée Niépce


Voir en ligne : service éducatif du Musée Niépce

Galerie