search

Accueil > EACS en actions > Côte-d’Or > Autour de l’œuvre de Davide Cali : un projet starter au collège de (...)

Autour de l’œuvre de Davide Cali : un projet starter au collège de Longvic

lundi 17 décembre 2018, par Emmanuel Freund

Durant l’année scolaire 2017-2018, les élèves de 3e4 et de 6e2 du collège Roland Dorgelès ont travaillé sur l’œuvre de l’auteur jeunesse Davide Cali. En partenariat avec la compagnie L’Éclaircie, ils ont découvert les ouvrages de cet écrivain tout en se livrant à l’écriture de textes dramatiques et à des activités de lecture théâtralisée.

À partir de deux courts romans : Elle est où, la ligne ? et Le Double, les vingt-cinq élèves de troisième ont écrit des textes de théâtre qui jetaient des passerelles entre les univers de ces deux livres et en faisaient se croiser les personnages. Les vingt-quatre élèves de sixième ont quant à eux sélectionné quatorze albums dans l’œuvre abondante de l’auteur. Grâce aux comédiens Claire Simard, Thierry Fréal et au musicien et "metteur en sons" Mickael Santos, ils se les sont appropriés afin de pouvoir en proposer une lecture expressive à voix haute.

Toute l’année scolaire a été consacrée à ces travaux, pour une double restitution en juin 2018 : les élèves de sixième se sont rendus dans les écoles élémentaires de Longvic afin d’y proposer leurs lectures par binômes ou en petits groupes, déclinant ainsi une autre modalité de la liaison cycle 3. Pour leur part, les élèves de troisième ont joué les scènes qu’ils avaient écrites à la médiathèque de Longvic, devant un public de professeurs et de parents. Retenu en Italie, Davide Cali a pu suivre par Skype la mise en œuvre de leurs travaux d’écriture.

Pour les élèves, leur professeur et les comédiens, le bilan de cette aventure est très réjouissant : beaucoup de jeunes élèves ont pris confiance en eux en lisant pour autrui, en endossant un rôle et en émaillant de sons et de bruitages la présentation d’un texte. Leurs aînés, par un échange permanent avec la Compagnie, ont découvert l’efficacité des réécritures successives de leurs textes dramatiques avant d’en aborder la représentation.

Tous sont sortis enrichis de ce parcours starter, qui restera pour eux l’occasion d’une approche des textes renouvelée par leur mise en voix et leur mise en scène.

article proposé par Françoise Saint Jean Vitus, enseignante de français à l’initiative du projet