search

Accueil > EACS en actions > Saône-et-Loire > "Raconte ta ville" : vers un éco-collège à Saint-Martin-en-Bresse

"Raconte ta ville" : vers un éco-collège à Saint-Martin-en-Bresse

dimanche 30 septembre 2018, par Annabelle Renoud

En 2017-2018, le collège Olivier de la Marche a fait partie de la trentaine d’écoles et établissements retenus au niveau national pour participer au dispositif Raconte ta ville. À travers la réalisation d’un webdocumentaire, l’objectif était de sensibiliser les élèves à l’écologie et de leur faire prendre conscience des différentes actions à mener au sein d’un collège en démarche de développement durable.

Mis en œuvre par Aline Magnien, professeur de français, coordinatrice du projet, et Chris Almodovar, professeur documentaliste, le projet a concerné l’ensemble des élèves de cinquième. Réseau Canopé a accompagné les enseignants dans leur démarche pédagogique en leur proposant une formation sur deux jours et en leur fournissant assistance et aide en la présence d’une personne chargée du projet sur l’établissement, en l’occurrence Mathieu Boucher.

Une fois l’action présentée aux collégiens, un scénario a été élaboré : l’histoire d’un troll protecteur de la Nature qui emmène des jeunes peu respectueux de l’environnement au collège de Saint-Martin en Bresse afin que les élèves de cet établissement leur apprennent les bons gestes pour devenir éco-délégués.
Le déroulement du projet a mobilisé pas moins de cinq matières ou domaines différents, s’inscrivant logiquement dans le cadre d’un enseignement pratique interdisciplinaire.

une œuvre collective

En cours de français et au CDI, Aline Magnien et Chris Almodovar ont fait découvrir les caractéristiques de présentation et les modalités de réalisation d’un webdocumentaire à partir d’exemples déjà réalisés. Cette étude s’est insérée dans une séquence de français portant sur l’écologie et intitulée : "L’homme est-il maître de la nature ?"

Les élèves ont ensuite été guidés dans l’élaboration du scénario en réfléchissant à différentes pistes d’étude qui se sont concrétisées par des axes d’analyse pris en charge par différentes équipes. Chaque groupe a alors choisi une forme spécifique pour traiter sa partie : photo-montage ; vidéo ; interview ; stop-motion ; création à partir d’un logiciel… La démarche d’investigation et d’écriture à laquelle les élèves se sont livrés les a amenés à développer un grand nombre de compétences, en expression orale notamment.

Avec leur enseignante d’arts plastiques, Marion Charles, tous les élèves ont concouru à la création du troll, héros du webdocumentaire. Ils ont également réfléchi à la charte graphique, au design, au code couleur, à la police d’écriture, à l’utilisation d’images et de sons libres de droit, car il fallait que le webdocumentaire ait une unité graphique et sonore.

la culture scientifique au service de l’environnement

Les disciplines scientifiques ont été largement mobilisées par ce projet.

En physique-chimie tout d’abord, les élèves ont réalisé avec leur professeur, Olivier Jusselin, deux séquences consacrées aux usages respectifs de l’eau et de l’électricité au collège. Ils ont appris à calculer des masses volumiques, à réfléchir aux notions de circuits électriques, à chercher des solutions pour diminuer les consommations d’eau et d’électricité afin d’éviter le gaspillage.

En sciences et vie de la Terre, Cécile Noël leur a fait explorer la biodiversité dans l’établissement. En étudiant l’impact de l’homme sur l’environnement, les cinquièmes ont réfléchi à l’importance de préserver leur environnement proche et tous les êtres qui peuvent y vivre. Cette étude a aussi donné lieu à d nombreuses réalisations, comme un hôtel à insectes, un abri pour hérisson, une mangeoire à oiseaux, sans oublier un jardin pédagogique.

Une fois toutes les séquences filmées, montées et réalisées, il ne restait plus à chaque groupe qu’à les insérer et les assembler, à l’aide du logiciel Klynt, prêté par Canopé pour la durée du projet, pour fabriquer le webdocumentaire et le rendre interactif. En effet, après l’introduction qui explique le projet, chacun est libre de visionner les séquences qu’il souhaite, dans l’ordre qu’il désire. Mais attention à n’en oublier aucune, car, si le visiteur veut gagner, il devra apporter les bonnes réponses au quiz final !

article proposé par Aline Magnien, professeur de français et coordonnatrice du projet


Voir en ligne : dispositif Raconte ta ville