search

Accueil > événements > dans l’académie et au-delà > Rencontres nationales THÉÂ à L’arc du Creusot

Rencontres nationales THÉÂ à L’arc du Creusot

vendredi 22 juin 2018, par Amélie Tissier

Vingt-sept classes du premier degré, venues de toute la Bourgogne, se sont succédé à L’arc du 28 mai au 1er juin 2018 dans le cadre du projet THÉÂ. Les enfants ont découvert l’univers de l’auteur associé, Philippe Gauthier, qui leur a inspiré la création d’une petite forme. Poésie, imagination et émotion étaient au rendez-vous.


THÉÂ est une action nationale en faveur de l’éducation artistique qui invite à la rencontre entre les écritures théâtrales contemporaines, leurs auteurs et des écoliers, en partenariat avec des compagnies de théâtre. Elle s’adresse aux classes coopératives adhérentes à l’OCCE (Office Central de la Coopération à l’École), de la grande section à la troisième. Les enfants découvrent les textes de l’auteur associé et créent leur projet de classe en lien avec d’autres classes et des professionnels du théâtre pour une mise en jeu et une démarche de création artistique.

Cette action, qui a obtenu le soutien du Ministère de la Culture et le Communication en 2017, a concerné en 2017-2018 685 classes coopératives de toute la France. Après Avignon, Tours, Paris ou Albi, c’est Le Creusot qui a accueilli les rencontres nationales en 2018.

La mise en œuvre de THÉÂ dans les classes

THÉÂ s’inscrit dans le cadre d’un projet de classe annuel préparé en amont par des enseignants qui ont suivi une formation à la Minoterie, à Dijon, du 29 octobre au 2 novembre 2017. Durant ce stage, différents ateliers ont été proposés. Il s’agissait d’explorer les textes de l’auteur associé ainsi que des formes de travail transférables dans les classes.

Ensuite, les enseignants ont fait découvrir à leurs élèves l’univers d’un écrivain : Philippe Gauthier, auteur de théâtre contemporain publié à L’École des loisirs - théâtre, qui compte parmi ses œuvres A trop presser les nuages ou Balle(s) perdue(s) ?. Tous les élèves ont eu le plaisir de rencontrer l’auteur en chair et en os dans leur classe. Intitulé Il était une deuxième fois et publié aux éditions Espaces 34, un recueil de huit textes dont cinq des auteurs ont été précédemment associés à THÉÂ a également été proposé à la lecture et à la création.

Après cette première approche littéraire, les enfants sont passés à la pratique artistique, sous la houlette d’un artiste comédien, metteur en scène, danseur ou marionnettiste selon les classes, et bien sûr aux côtés de leurs enseignants. Neuf compagnies ont ainsi participé au projet cette année, parmi lesquelles la Compagnie du Chaland ou le Théâtre du Temps Pluriel, à raison de six heures par classe. Les enfants sont partis à la découverte de l’expérience sensible, de l’exploration du langage, dans un processus de création qui a abouti à la réalisation d’une petite forme.

Les élèves se sont rendus trois fois à L’arc : ils ont assisté à la représentation de la comédie musicale Jeanne et la chambre à airs, par la compagnie L’artifice, dirigée par Christian Duchange. Ils ont ensuite participé à une journée "Derrière le rideau" au cours de laquelle ils ont découvert les coulisses de L’arc et les métiers du spectacle. Quatre ateliers étaient proposés : un atelier de pratiques théâtrales, un atelier lumière, une visite du théâtre, un atelier émotions et un atelier théâtre-image à partir d’une exposition-photos THÉÂ. Les enfants sont ensuite venus occuper les planches pour présenter leur création.

la restitution : trois journées exceptionnelles à L’arc


Les rencontres théâtrales se sont déroulées durant cinq jours, du 28 mai au 1er juin 2018. Les élèves, venus de toute la Bourgogne, ont présenté les petites formes sur lesquelles ils avaient travaillé, en présence des artistes et des enseignants les ayant encadrés ainsi que de Philippe Gauthier et de Katell Tison-Deimat, coordinatrice du projet THÉÂ. Chacun a pu apprécier la qualité et la précision du travail effectué par ces artistes en herbe. Si les textes choisis étaient parfois semblables d’une classe à l’autre, chaque création était une invitation à découvrir un travail singulier, original et poétique.

Pour poursuivre ce moment fort, les plus grands étaient invités à un forum pour échanger autour de la question : "Le théâtre jeunesse peut-il rire de la férocité du monde ?". Plusieurs personnalités du monde des arts de la scène et de l’éducation artistique ont animé cette rencontre.

Ce projet s’appuie sur les trois piliers du Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle (connaissances, rencontres et pratiques) et sur des objectifs liés à la maîtrise de la langue orale et écrite. Il sera reconduit en partenariat avec L’arc en 2018-2019. Une réunion de rentrée Théâ est prévue à L’arc le 18 septembre 2018 à 18h.

contact

L’arc - équipe de relations publiques public@larcscenenationale.fr – 03 85 55 44 45

article proposé par Aurore Hernandez, professeur missionné en service éducatif à L’arc


Voir en ligne : le projet THÉÂ sur le site de l’OCCE