search

Accueil > EAC en actions > archives > 2017-2018 > Saône-et-Loire > Collège Condorcet - La Chapelle de Guinchay : "Patrimoines en Bourgogne, du (...)

Collège Condorcet - La Chapelle de Guinchay : "Patrimoines en Bourgogne, du vitrail au cinéma d’animation"

dimanche 24 juin 2018, par Annabelle Renoud

Dans le cadre d’un EPI sur le Moyen-Âge, les élèves de 5e1 du collège Condorcet se sont initiés à la création cinématographique en réalisant intégralement un court-métrage d’animation. Leur création a été nourrie de différentes découvertes de lieux patrimoniaux. Ce projet a été effectué grâce à l’intervention de Karine Miralles du Labodanim de Mâcon.

En amont de ce projet, les élèves se sont immergés pendant plusieurs semaines dans l’univers médiéval en histoire et en français, avec leurs professeurs François Kriegel et Amélie Litaud. Au-delà de cet enseignement purement théorique, le projet, qui s’inscrit dans le PEAC, avait pour objectif rendre les élèves véritablement acteurs de leurs apprentissages.

Ainsi, pour compléter l’étude des documents vus en classe, les élèves se sont rendus fin janvier aux Archives Départementales de Saône-et-Loire pour découvrir le lieu et des documents anciens en lien avec l’histoire de l’abbaye de Tournus. Quelques semaines plus tard, c’est accompagnés d’un guide de l’Office du tourisme qu’ils ont visité l’abbaye Saint-Philibert de Tournus. La journée s’est ensuite poursuivie à Brancion par la visite guidée du village médiéval.

Parallèlement, en français, la classe a étudié le conte merveilleux médiéval Bisclavret, écrit par Marie de France au XIIe siècle. Elle s’est également initiée au langage cinématographique par l’analyse d’une séquence du court-métrage adapté de ce conte et réalisé par Émilie Mercier en 2010.

"Et si vous aussi, vous faisiez un film ?". Si le défi semblait impossible à relever pour certains élèves, d’autres ont vite compris que l’idée était sérieuse. C’est ainsi que l’aventure a commencé. En classe, les élèves ont écrit une histoire, devenue scénario, que Karine Miralles a transformé en story-board. Puis, le temps du projet, du 14 au 18 mai, une salle de classe a été transformée en studio d’animation. Dès le premier jour, il a fallu former des groupes de travail en fonction des compétences de chacun. Et pour un film, les besoins sont nombreux : dessins, voix off, bruitages, animation et prises de vue … Chacun a ainsi participé à l’élaboration du film.

La phase finale de montage a été réalisée par Karine Miralles. Et les élèves ont pu découvrir le fruit de leur travail le 5 juin 2018, au cours d’une projection privée à laquelle les familles avaient été conviées, et en présence des différents intervenants. À en juger par les sourires et les commentaires positifs, ce projet a sans nul doute été une expérience très enrichissante et laissera une trace dans la mémoire de chacun.

Ce projet a été soutenu par la DRAC Bourgogne Franche-Comté, le Lab-Liaisons Art Bourgogne, et le rectorat de l’académie de Dijon dans le cadre de l’appel à projets Patrimoines en Bourgogne.

Il a également été financé par le Conseil départemental de Saône-et-Loire dans le cadre de l’appel à projets en faveur des collégiens.

article proposé par Amélie Litaud, référente culture du collège Condorcet


Voir en ligne : site de Labodanim

Galerie