search

Accueil > EAC en actions > archives > 2017-2018 > Côte-d’Or > Collège Docteur Kühn - Vitteaux : "Projet starter - le coq, l’artiste et les (...)

Collège Docteur Kühn - Vitteaux : "Projet starter - le coq, l’artiste et les élèves…"

jeudi 31 mai 2018, par Emmanuel Freund

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le coq, sans même jamais penser à le demander... Grâce à une nouvelle exposition présentée à Alésia et à Montbard, les élèves de cinquième du collège Docteur Kühn à Vitteaux ont exploré l’histoire naturelle et l’histoire culturelle du fameux gallinacé avant de se lancer dans un projet artistique les amenant littéralement à "faire les coqs"...

Curieux projet que celui-ci, qui part à la recherche des us et coutumes des hommes et d’un volatile… Comment la plus fameuse volaille française, emblème – non-officiel –- de notre pays depuis l’Antiquité gauloise, va-t-elle parvenir à captiver dix-neuf élèves de cinquième d’un collège rural qui ne peut a priori rien ignorer du roi de la basse-cour ?

Après une petite recherche dans les arcanes du CDI sous la direction du professeur-documentaliste Daniel Janichon, tout le monde commence à réaliser que, si l’on connaît des choses sur le coq, il en reste encore beaucoup à découvrir…

deux expos, deux points de vue

Les élèves se sont rendus le même jour à l’exposition Coq ! organisée conjointement par le Musée Buffon de Montbard et le Muséoparc Alésia. Dans la Cité de Buffon est proposée une vision naturaliste de l’animal, dont tirera tout le fruit Benjamin Dufour, le professeur de SVT impliqué dans le projet. Emmanuelle Verhet, médiatrice du musée, conduit les élèves au sein des coqs naturalisés, représentés, filmés, photographiés et même "génétiquement modifiés" : les travaux de l’artiste néerlandais Koen Vanmechelen et son Cosmopolitan Chiken Project, exposés sur le mur de la grande salle, a un réel succès auprès des jeunes.

À Alise-saint-Reine, en compagnie de Sophie Staklin, médiatrice du Muséoparc, les élèves découvrent ou redécouvrent le coq (gallus en latin) symbole présent depuis l’époque de "nos ancêtres les Gaulois" jusqu’au portrait officiel de notre président de la République.

Si l’on ne parlait pas du coq à Alésia, où en parlerait-on ? C’est donc le MuséoParc que l’artiste Fanny Durand a choisi pour présenter aux élèves son travail autour de l’"esthétique guerrière, du décorum disciplinaire et des rapports genrés". Les élèves saisissent immédiatement le rapport entre sa démarche et le thème sur lequel ils vont à présent travailler, avec elle et avec Pierre Straumann, professeur d’arts plastiques.

Devenir coq

Travailler sur les représentations autour de l’animal en amenant les élèves à l’incarner : telle est l’intention qui sous-tend le volet artistique du projet. Fanny Durand revient alors, au collège cette fois, pour échanger avec les élèves sur l’idée qu’ils ont maintenant du coq et sur la façon de la traduire plastiquement. Recouverts d’étoffes, de plumes et de papier, les élèves devront jouer avec les matières et les couleurs pour se transformer en coqs – coqs-filles et coqs-garçons…

Cette proposition stimule l’imagination des élèves : cela tombe bien, l’artiste et le professeur ont prévu de quoi lui donner corps : c’est une profusion de carton, de pompons, de fleurs et de plumes, de papiers de toute sorte qui s’étale bientôt sur les tables. Les collégiens ont hâte de créer, de manipuler, de découper et coller – il faut presque freiner l’élan… Mais peu à peu, les costumes prennent forme et les salles de classe et le CDI réquisitionnés pour l’occasion se muent en une étrange basse-cour où se côtoient les coqs-clowns côtoient les coqs-footballeurs et le sombre coq-batman…

De quoi pavoiser...

Après la création, la représentation : un coq se montre, plastronne, s’expose… et les élèves comptent bien ne pas rester discrets sur leurs créations originales. Le 22 juin, ils organisent un vernissage de l’exposition de leurs travaux sur six grandes bannières accrochées aux grilles du Musée Buffon à Montbard, sans oublier les photos grand format qui orneront le mur face à l’œuvre de Koen Vanmechelen qui clôt l’exposition coq au Muséoparc : la gloire leur est désormais assurée… Cocorico !

L’ensemble de cette action est soutenu par le Conseil départemental de la Côte-d’Or, dans le cadre de l’appel à projets starter.

article proposé par Daniel Janichon, professeur référent culture au collège de Vitteaux


Voir en ligne : l’exposition Coq ! sur la page de présentation du MuséoParc d’Alésia