search

Accueil > EAC en actions > archives > 2017-2018 > Saône-et-Loire > Collège Le Petit Prétan - Givry : "Devoir de mémoire et médiation (...)

Collège Le Petit Prétan - Givry : "Devoir de mémoire et médiation culturelle"

dimanche 27 mai 2018, par Annabelle Renoud

Au collège Le Petit Prétan à Givry, un partenariat avec la fondation Maison Anne Frank a donné lieu à un travail collectif autour du devoir de mémoire et de l’éducation à la citoyenneté. Grâce à un projet de médiation culturelle et à une exploitation pédagogique en interdisciplinarité, la présentation d’une exposition itinérante consacrée au destin d’Anne Frank rayonne sur l’ensemble de l’établissement, et au-delà.

Composée de onze panneaux grand format et complétée d’une vidéo, cette exposition itinérante retrace le destin d’Anne Frank et des siens dans le contexte de l’histoire allemande et de l’histoire mondiale. Elle est proposée par la Maison Anne Frank, créée à l’initiative d’Otto Frank, père d’Anne Frank et seul rescapé de sa famille après Seconde Guerre mondiale.

Les visées de cette fondation sont de préserver la mémoire d’Anne Frank, de transmettre la mémoire de la Shoah et de défendre les libertés dans le respect des droits de l’homme et de la démocratie.

former des élèves médiateurs

Au collège Le Petit Prétan, trente-deux élèves de troisième se sont portés volontaires pour être formés à la présentation de l’exposition. Ce travail d’apprentissage de la médiation culturelle a permis de constituer un groupe d’une vingtaine d’élèves guides, tandis que les autres se chargeaient de la communication.

Du 23 avril au 25 avril 2018, les élèves ont été réunis au CDI pour découvrir l’exposition et apprendre à la présenter à d’autres publics.

Encadré par Sylvie Tissier, de la fondation Anne Frank, le groupe des "guides" a découvert pas à pas l’exposition à travers des vidéos et des activités de réflexion ou de mise en situation autour des notions de "race", de racisme, de transmission de l’histoire et de la mémoire, de complot et de complotisme, afin d’être capables d’argumenter et de répondre aux différentes questions qui pourraient leur être posées. Ils se sont ensuite entraînés par groupes de deux ou trois à la présentation effective de l’exposition en ciblant pour chaque panneau les points qu’ils souhaitaient mettre en valeur.

Le groupe "communication", accompagné par le professeur documentaliste, a réalisé des invitations à destination des adultes et des élèves pour venir visiter l’exposition, ainsi que des affiches. Ils ont également rédigé un article pour le site de l’établissement. Enfin, certains ont décoré avec des citations et des images d’Anne Frank le livre d’or de l’exposition.

Les élèves qui ont participé à cette formation pourront s’ils le souhaitent présenter ce projet à l’épreuve orale du Diplôme National du Brevet.

une exploitation pédagogique en interdisciplinarité

Les professeurs d’histoire-géographie ont abordé la Seconde Guerre mondiale à partir de l’exemple concret de la vie d’Anne Frank. Chaque élément de son existence était replacé dans le contexte historique de l’époque : montée du nazisme, invasion de l’Europe par Hitler, mesures discriminatoires contre les juifs.

A partir d’extraits du Journal d’Anne Frank et de la bande dessinée intitulée Le Journal d’Anne Frank réalisée par Ari Folman et David Polonski (Calmann-Lévy, 2017), les professeurs de lettres ont abordé le thème du programme de troisième : se raconter, se représenter autour de la notion d’identité.

La classe de troisième à projet "théâtre-expression orale et corporelle" a également proposé une forme théâtrale d’une vingtaine de minutes qui a été jouée à l’occasion de l’inauguration de l’exposition, le samedi 28 avril 2018, lors de la journée portes ouvertes de l’établissement, qui célébrait également les quarante ans du collège. Cette forme théâtrale s’inspire de la vie d’Anne Franck entre 1942 et 1944 mise en parallèle avec la vie d’une collégienne de 2018.
 

une exposition ouverte aux publics

Les élèves "guides" se sont regroupés en binômes et vont présenter à tour de rôle l’exposition aux dix-sept classes de l’établissement. La présentation dure environ une heure trente, composée pour moitiés d’une visite accompagnée de l’exposition et de la projection de la vidéo suivie d’un échange. Outre les élèves du collège, les écoles primaires, les maisons de retraite et les parents d’élèves sont également concernés par cette exposition.

article proposé par Claude-France Gaillard, référente culture et professeur documentaliste au collège de Givry


Voir en ligne : découvrir l’exposition itinérante sur le site de la Maison Anne Frank