search

Accueil > EAC en actions > archives > 2017-2018 > Saône-et-Loire > Ccollège Les Dîmes - Cuisery : "Initiation au patois bressan"

Ccollège Les Dîmes - Cuisery : "Initiation au patois bressan"

mardi 15 mai 2018, par Annabelle Renoud

Durant l’année scolaire 2017-2018, les 6ème 5 du collège Les Dîmes à Cuisery ont eu la chance d’être initiés à la langue de leurs ancêtres : le patois bressan. Une façon originale de travailler sur le patrimoine oral et culturel de leur région.

Ce projet a été initié par Sandrine Père, professeur de français au collège. Michel Limoges, créateur de La Glaudine et rédacteur des articles en patois de Saint-Germain-du-Bois publiés dans le Journal de Saône-et-Loire, ainsi que Paul Perrault, président d’honneur de la Société d’Histoire de Cuisery et de ses environs, sont venus prêter main forte aux élèves en apportant leurs connaissances sur le patois local et l’histoire de la région.

Les objectifs étaient à la fois de découvrir des contes et légendes de France mettant en scène des figures de monstres et de mieux comprendre le patrimoine culturel de leur région en apprenant à travailler en groupe sur un projet commun.

Il s’agissait pour les élèves de réécrire collectivement plusieurs légendes de Bresse ou d’ailleurs, comme la légende du clocher tors de Mervans, ou la légende de Sainte Odile, et de participer à leurs traductions en patois bressan avec l’aide des intervenants. Une initiation à la langue de leurs ancêtres a ainsi pu être proposée aux élèves, avec par exemple la conjugaison de verbes et quelques exercices de traduction. La vie à la campagne autrefois a également été évoquée avec des anecdotes et des explications à partir de photos.

Les élèves ont ensuite choisi de mettre une histoire en scène sous forme de kamishibai, littéralement "pièce de théâtre sur papier". Il s’agit d’un genre narratif japonais, sorte de théâtre ambulant où des artistes racontent des histoires en faisant défiler des illustrations devant les spectateurs. Une fois le découpage du texte et les illustrations terminés, une version filmée a pu être tournée par la Maison du Patrimoine Oral de Bourgogne.

De nombreuses compétences ont été mobilisées tout au long de ce projet : exploitation de la figure du monstre, comprendre, dire et écrire des textes courts, des phrases ou des mots en patois, élaborer un support pour sa présentation orale ou participer à un projet d’écriture collectif.

contact

Sandrine Père, professeur de français et coordonnatrice du projet