search

Accueil > Volet culturel et parcours EAC > archives > 2016-2017 > Projet danse au collège Dr Kühn : "coup de foudre… à Vitteaux"

Projet danse au collège Dr Kühn : "coup de foudre… à Vitteaux"

dimanche 25 juin 2017, par Emmanuel Freund

A partir du spectacle proposé par la Compagnie Le Grand jeté, il s’agissait de partager le thème de la rencontre, qu’elle soit amoureuse, tendre ou amicale, afin de libérer la parole et le corps des élèves. Déclinée en EPS et en français, l’approche de ce thème s’est appuyé sur trois mots-clés : résistance, évitement et accompagnement. L’occasion de la construction, avec les élèves, d’une "première partie" de ce spectacle, de l’élaboration de la chorégraphie à la restitution, devant le collège au grand complet. Retour sur un grand moment de danse et d’émotion…

6 février 2017 : Delphine Lafoix et toute l’équipe pédagogique mobilisée autour du projet starter présentent le projet aux élèves. Entre curiosité et stupeur, les élèves s’expriment librement à propos de la danse en général, de ses déclinaisons contemporaines en particulier. L’ambition du projet est d’ailleurs de faire bouger les lignes à propos de leurs représentations. Toujours auront-ils eu un aperçu (audiovisuel) de la façon de travailler de Frédéric Cellé et Aurélie Mouilhade de la compagnie Le Grand jeté.

13-14 février : Aurélie Mouilhade prend possession du gymnase. Elle pose quelques bases concrètes – et chorégraphiques – du projet, en concertation avec le professeur d’EPS. Sur le plan littéraire et poétique, le professeur de français met à profit les semaines qui séparent les deux séjours d’Aurélie Mouilhade pour travailler autour du thème de la rencontre.

27-28 mars, 3 avril : le projet prend tournure et, pour le moins, son rythme de croisière. De la conception et l’élaboration, on passe progressivement à l’entraînement et à la répétition. Certains s’engagent sans retenue, d’autres s’interrogent sur l’image qu’ils renvoient. Le thème de la rencontre provoque des questionnements propres à l’âge des élèves impliqués. Y répondre à travers l’expression corporelle et la mise en mouvement n’est pas forcément la réponse la plus facile ; c’est loin d’être la moins intéressante, en tous cas…

5 mai au matin : répétition générale et derniers ajustements. Sur les lieux même de la restitution, avec la tenue noire choisie pour la prestation finale, les élèves se recentrent sur l’essentiel, et la concentration s’intensifie…

5 mai 15h00 : les autres élèves sont disposés autour du terrain de sport, dont le revêtement (noir) vient d’être refait. Après quelques mots de présentation du principal, M. de Moliner, le spectacle commence, avec les élèves de 3ème 1 du collège. Chacun reste concentré, sûr de soi : le public, d’abord un petit sourire en coin, est peu à peu captivé : l’ « aura » des grands troisième y est sans doute pour quelque chose, mais leur travail a fait le reste. Ils sont crédibles…

Aurélie Mouilhade et Frédéric Cellé entrent en scène : leur spectacle « Coup de foudre à Vitteaux » s’enchaîne à merveille à la prestation des élèves, comme si l’on avait vu les deux parties d’un même spectacle. Une façon exceptionnelle, pour nos élèves, d’entrer dans une œuvre – chorégraphique.

contact

Daniel Janichon, professeur documentaliste, référent culture daniel.janichon@ac-dijon.fr