Accueil  >  Volet culturel et parcours EAC > EPI au collège de Saint-Florentin : miroirs et métiers d’art

Rubrique établissements en actions

EPI au collège de Saint-Florentin : miroirs et métiers d’art

Le 25 juin 2017 - Laurence Rauline

Deux classes de troisième du collège Marcel Aymé ont visité le centre d’art graphique de la Métairie Bruyère afin de réinvestir un travail mené sur le thème de l’autoportrait autour de l’utilisation du miroir. Cette journée de découverte s’est inscrite dans le cadre de deux EPI, l’un consacré à l’autobiographie et l’autre aux métiers d’art.

A partir de la notion d’autoportrait, le projet avait pour objectif d’aborder avec les classes concernées un métier d’art et de découvrir le patrimoine culturel des images imprimées. En cours d’arts plastiques, des activités ont permis d’explorer les potentialités du miroir pour le travail de l’autoportrait. Les élèves ont ensuite visité le centre d’art graphique de la Métairie Bruyère, où ils ont eu l’occasion de pratiquer eux-mêmes la gravure. Dans un dernier temps, ils ont rédigé des articles portant sur les métiers observés, les techniques et outils utilisés, ainsi que le rôle et le mode de diffusion des œuvres d’art.

à la Métairie Bruyère

La journée de visite au centre d’art graphique de Parly s’est déroulée en deux phases distinctes.

Dans un premier temps ont été explorés les lieux et les ateliers de la Métairie, qui ont été abordés sous un angle historique permettant de retracer le passé des bâtiments, la création de l’entreprise et de l’association qui y séjournent actuellement, ainsi que l’histoire des machines traditionnelles. La visite a également comporté un volet professionnel avec un focus sur les personnes employées aujourd’hui à la métairie, leur savoir-faire, leur technique et leurs outils. Le point de vue artistique ne fut pas oublié, avec une présentation des techniques de création utilisées par les artistes qui travaillent avec la structure dans le cadre de résidences ou de collaborations plus ponctuelles. Les élèves ont pu appréhender des aspects très concrets de l’univers de l’édition, tels que le coût de production d’un livre d’art, sa valeur sur le marché de l’art et le public acheteur de ce type de document.

Dans un second temps, les collégiens ont été accompagnés par Killian Moyson, l’intervenant employé par l’association « Aux quatre vents de l’art », pour se livrer à des activités de pratique artisanale et artistique. Dans le prolongement de leur étude sur l’utilisation du miroir, ils se sont initiés à la technique de la gravure sur CD en dessinant leur autoportrait à l’aide de pointes sèches avant d’encrer leur production et de la passer sous une presse à volants afin de pouvoir copier la gravure sur une feuille de papier.

Tout au long de la visite, des élèves reporters du collège étaient chargés de prendre des photos des professionnels en action afin d’illustrer les professions artistiques qu’ils avaient pu observer. Ils avaient tous pour consigne de se renseigner sur le parcours professionnel des personnes rencontrées.

De retour au collège, les élèves ont effectué une recherche documentaire pour compléter leurs observations. Cette recherche a porté sur l’histoire de la métairie, sur les artistes ayant fréquenté et utilisé ce lieu, ainsi que sur les techniques de typographie, lithographie, gravure, reliure, et du processus de création d’un livre d’art.

article proposé par Fanny Fournier, professeur documentaliste et référent culture

juillet 2017 :

juin 2017 | août 2017


DAAC ACTU

Lettre CAScAD
@daacdijon sur twitter
Fil d'info

Services en ligne

Site académique CSTI
Site arts et culture 71
Site arts et culture 89

Les plus populaires

  • Une œuvre au rectorat - appel à productions : (100 %)
  • Archives municipales de Dijon : (86 %)
  • Culture Arts et Sciences dans l’Académie de Dijon : (73 %)