search

Accueil > Volet culturel et parcours EAC > archives > 2016-2017 > EPI au collège Aragon : les élèves d’Imphy découvrent le Paris haussmannien

EPI au collège Aragon : les élèves d’Imphy découvrent le Paris haussmannien

dimanche 25 juin 2017, par Thierry Mourot

Au collège d’Imphy, les classes de quatrième ont bénéficié d’un EPI sur le thème de la ville rassemblant les arts plastiques, le français et l’histoire. L’enjeu était de faire découvrir la capitale et ses métamorphoses au XIXe siècle par le biais de plusieurs approches, historique, littéraire, esthétique. Une visite à Paris a permis aux élèves de rencontrer les lieux et les œuvres qu’ils avaient étudiés en classe.

En français, cet EPI s’inscrit dans une séquence intitulée "Paris dans les romans du XIXème siècle", dans le thème complémentaire "La ville, lieu de tous les possibles". L’objectif de cette séquence était d’aborder des extraits de grands classiques de la littérature française du XIXème siècle afin d’étudier les modalités d’évolution d’une ville ainsi que les causes sanitaires, sécuritaires, esthétiques et politiques de cette évolution.

Les élèves ont d’abord pris conscience de ce qu’était « le vieux Paris », à travers des textes extraits du Colonel Chabert de Balzac et des Misérables de Victor Hugo, mais aussi dans certains tableaux, comme Quai des Célestins avec le Pont-Marie de Stanislas Lépine, ou Le Lapin agile de Maurice Utrillo. L’étude de ces œuvres leur a fait constater que l’insalubrité des faubourgs et des vieux quartiers de Paris était propice à la maladie, à la pauvreté, mais aussi aux attentats et aux émeutes.

Cette mise en évidence des problèmes d’insalubrité et d’insécurité a fait comprendre aux élèves les raisons allaient engendrer de grands travaux dans Paris. Les élèves ont étudié la description de ces travaux et de leurs conséquences (négatives et positives) sur la vie quotidienne des Parisiens au XIXème siècle. Les œuvres étudiées pour cette partie sont des textes extraits de trois œuvres de Zola : Au Bonheur des Dames, La Curée, et Le Ventre de Paris. Les élèves ont également travaillé sur des gravures d’époque et sur des tableaux de Claude Monet (La Gare Saint-Lazare, arrivée du train) et de Gustave Caillebotte (L’Homme au balcon et Rue de Paris par temps de pluie). Dans leurs travaux personnels, les élèves ont réalisé des exposés sur les grands magasins parisiens et des croquis d’immeubles haussmanniens.

En histoire, l’EPI a permis de traiter le thème "L’Europe et le monde au XIX° siècle" et le sous-thème "L’Europe et la révolution industrielle". Les élèves ont en particulier étudié Le Bon Marché (gravures, extraits de Zola, publicités...), un plan de Paris et un texte sur les travaux d’Haussmann, les régimes politiques du XIXe siècle. Les compétences suivantes ont été travaillées : se repérer dans le temps et dans l’espace, utiliser différents langages, coopérer et mutualiser, exercer son esprit critique.

Dans le cadre de cet EPI, les élèves ont travaillé en arts plastiques sur la conception d’un jeu de société. Par groupes, ils ont conçu un plateau, et abordé les notions de composition, de couleur, de mise en forme. Pour ce faire, ils se sont documentés sur les lieux, les monuments et les œuvres d’art emblématiques du Paris d’Haussmann, en sélectionnant des images et en les redessinant.

Une sortie à Paris a permis aux élèves de visualiser concrètement tout ce qu’ils avaient abordé en classe. Lors d’un circuit pédestre au cœur de la ville, ils ont appris à se repérer à l’aide d’un plan afin de parcourir les lieux dont ils avaient au préalable pris connaissance durant l’élaboration de leur plateau de jeu. Ils ont pu ainsi confronter leur propre perception à la réalité d’une ville, de son architecture et de son urbanisme. Ce véritable itinéraire de découverte a été complété d’une visite-conférence au musée d’Orsay qui a placé le élèves au contact des œuvres d’art étudiées.

contact

Marie-Christine Darnaud, professeur référent culture marie-chri.darnaud@ac-dijon.fr