Accueil  >  Volet culturel et parcours EAC > Un projet patrimoine d’envergure au lycée du Castel à Dijon

Rubrique établissements en actions

Un projet patrimoine d’envergure au lycée du Castel à Dijon

Le 24 juin 2017 - Edwige Dessaillen

Plusieurs classes du lycée du Castel à Dijon ont exploré leur quartier dans un projet, Portrait(s) de Ville, qui s’est développé durant toute l’année scolaire. Les élèves ont présenté leurs travaux le 9 juin 2017, en présence des principaux partenaires du projet : ICOVIL, le collectif Fakir et Papi Paul, habitant du quartier et photographe amateur.

C’est lors de la journée de restitution d’un projet sur la découverte de son patrimoine de proximité que les élèves de plusieurs classes du lycée Le Castel à Dijon ont pu présenter le résultat d’une année de travail. En effet, différents projets, selon les disciplines et les classes se sont croisés et rassemblés autour d’un même problématique, celle du regard sur la ville. Ce temps de restitution s’est déroulé en trois mouvements.

une manifestation participative et enjouée

Une présentation du diaporama "Fenêtres sur Dijon" a permis aux étudiants de vérifier leurs connaissance sur la ville. Un ensemble de photos prises à partir de différentes fenêtres de Dijon étaient rapidement présentées. Deux sur la cinquantaine d’images n’avaient pas été prises à Dijon. Le public était invité à les reconnaître et indiquer les intruses dans une urne. Les gagnants recevaient un prix.

Le jury de la Commission d’Urbanisme utopique a ensuite débattu de manière humoristique sur les différents projets utopistes imaginés et conçu graphiquement par les lycéens durant l’année. Il s’agissait de créer des propositions architecturales convaincantes pour améliorer certains espaces du lycée. Les élèves avaient été accompagnés durant toute l’année par le collectif Fakir : les candidats ont concouru pour présenter leurs travaux : un Palais des Ombres s’est glissé entre le stade et la pelouse, de gigantesques hamacs étaient tendus entres les arbres du parc... Le projet gagnant proposait une piscine géante reliée aux fenêtres des classes par des toboggans. Pour ceux qui souhaitent découvrir les propositions des élèves, un fascicule regroupe tous ces projets.

Ce jury était entrecoupé de conférences des spécialistes de la Jeune Psychologie Urbaine (JPU), groupe composé d’élèves de l’enseignement d’exploration arts du spectacle du lycée. Leurs interventions ont suscité bien des rires !

une exposition très diversifiée

Une visite de l’espace d’exposition a ensuite été proposée au public qui a pu apprécier les travaux des élèves :
- les maquettes de fragments du cadastre de Dijon au 1/200 000ème réalisées par les élèves de seconde option arts plastiques ;
- de curieux bas-reliefs cartonnés inspirés du tableau La Ville de Fernand Léger ;
- des aquarelles issues d’ateliers animés par Anne Le Maître in situ dans différents quartiers de la ville ;
- un panneau illustrant avec des cartes postales anciennes, le passage du temps sur la ville et ses aménagements (proposition de Papi Paul).
- la restitution d’itinéraires subjectifs sous forme de plans, cartes, reliefs… en écho au travail de Jérôme Giller, plasticien que les élèves avaient découvert à la galerie Interface cet automne. Ce travail a été réalisé par les élèves de la classe d’accueil, et d’élèves de seconde et de première.

un jeu sur la découverte de la ville et de ses caractéristiques culturelles

Pour finir, un moment ludique a été proposé autour du Dijoly, jeu de l’Oie conçu par les élèves de seconde et dont le prototype sera réalisé grâce au partenariat avec le CAUE.

L’originalité de ce projet autour du thème de la ville se trouve dans le fait qu’il s’intègre dans un partenariat Erasmus+ mené conjointement avec des écoles de Pologne et de République tchèque : Portrait d’Opole, portrait de Dijon, portrait de Prague.

Les partenaires et intervenants de ce parcours autour du patrimoine :

- ICOVIL : Institut pour une meilleure connaissance des villes ;
- Collectif Fakir : Collectif d’architectes dijonnais qui projettent des réalisations urbaines utopiques dans Dijon ;
- CAUE 21 : Conseil d’Architecture d’Urbanisme et d’Environnement ;
- Anne Le Maitre, aquarelliste.

Les enseignants qui ont porté et coordonné ce projet : Jean Clerc, Cécile Joly, Isabelle Martin, Philippe Monnet, Nathalie Morel.

contact

Isabelle Martin, professeur référent culture isabelle.martin@ac-dijon.fr

article proposé par J. Clerc et I. Martin

Voir en ligne : article par Brigitte Tixier dans le Bien Public - édition du 2 juin 2017

Galerie

juillet 2017 :

juin 2017 | août 2017


DAAC ACTU

Lettre CAScAD
@daacdijon sur twitter
Fil d'info

Services en ligne

Site académique CSTI
Site arts et culture 71
Site arts et culture 89

Les plus populaires

  • Une œuvre au rectorat - appel à productions : (100 %)
  • Archives municipales de Dijon : (86 %)
  • Culture Arts et Sciences dans l’Académie de Dijon : (73 %)