search

Accueil > Volet culturel et parcours EAC > archives > 2016-2017 > Jules Verne ou l’aventure des sciences - un EPI au collège de (...)

Jules Verne ou l’aventure des sciences - un EPI au collège de Saint-Martin-en-Bresse

mercredi 14 juin 2017, par Annabelle Renoud

Au collège Olivier de la Marche, un enseignement pratique interdisciplinaire a réuni l’ensemble des classes de Cinquième autour de l’œuvre de Jules Verne. Le but de ce projet est de faire comprendre aux élèves ce qui relie les matières littéraires et scientifiques en montrant le rôle que peuvent jouer les avancées de la science dans les littératures de l’imaginaire.

C’est l’étude de l’œuvre de l’auteur des Voyages imaginaires qui a servi de point de départ et de fil conducteur à l’ensemble du projet. Les élèves sont partis à la découverte de L’Île mystérieuse et ont exploré les facettes de ce grand roman de Jules Verne dans chacune des disciplines concernées par l’EPI. Ces différents aspects ont fait l’objet de productions diverses qui ont été rassemblées et restituées dans un spectacle final.

En français, les principaux axes de lecture et les personnages de la version abrégée de l’œuvre ont été abordés, les élèves se concentrant sur certains extraits, comme le début in medias res, la description de l’île, la rencontre avec Ayrton, l’attaque des pirates et l’épilogue. Au fil de la lecture, les indices énigmatiques laissés par l’auteur ont été relevés, ainsi que les différentes techniques et théories scientifiques expliquées dans l’œuvre.

Parallèlement à cette étude, les élèves ont formé différents groupes afin d’aborder l’œuvre en ayant recours à différents langages artistiques. Ainsi, dans chaque classe de Cinquième a été constitué un groupe d’élèves volontaires qui ont mis en scène, avec l’intervention de la comédienne Gaëlle About, certains extraits de l’œuvre : le naufrage, la découverte de l’île, la rencontre avec Ayrton et Nemo, etc.

Pour compléter cette approche et avoir une vision globale du roman de Jules Verne, deux autres groupes ont travaillé sur les illustrations originales de l’édition Hetzel. A partir de ces images, les élèves ont reconstitué l’histoire en en faisant un résumé qui a été enregistré et monté en raccord avec les images afin de créer un petit film dans lequel s’insèrent les scènes de théâtre. Les spectateurs ont ainsi l’histoire complète de L’Île mystérieuse.

- voir le film réalisé sur Viméo

Deux autres groupes se sont penchés sur les indices mystérieux laissés par l’auteur tout au long de l’œuvre ainsi que les différentes techniques scientifiques faisant l’objet d’explications dans le roman. Ils ont présenté leur travail en insérant dans le spectacle le fruit de leur travail d’approfondissement au moyen de panneaux explicatifs, à la manière de scientifiques.

D’autres élèves ont réalisé un guide touristique de l’île à partir des descriptions qui en sont faites dans le roman et des noms donnés par les colons à ses différentes parties. Ils ont ensuite livré leur lecture personnelle du livre en imaginant les différentes activités ou hébergements possibles sur cette île. Ils ont également recensé bon nombre de plantes et d’animaux présents dans le roman. Les élèves ont présenté leur guide au cours du spectacle et sont ensuite passés dans les rangs en distribuer aux spectateurs.

Enfin, un dernier groupe a étudié les différentes adaptations cinématographiques de l’œuvre. De grands panneaux d’exposition ont fait l’objet d’une présentation à l’issue du spectacle.

En mathématiques, deux passages de l’œuvre ont servi de supports pour aborder des notions et mener des activités. Le passage relatant la construction de la palissade du Corral a permis travailler sur le calcul de la hauteur à partir de triangles semblables (étude des angles d’un triangle et de leur somme, travail sur la symétrie centrale, utilisation du logiciel Géogébra) ce qui constitue un premier pas vers le théorème de Thalès abordé en Troisième. D’autre part, le passage évoquant la multiplication d’un grain de blé a été l’occasion de travailler sur la notion de proportionnalité.

Après avoir étudié ces notions, les élèves ont réalisé deux immenses frises explicatives qu’ils ont présentées et commentées au cours du spectacle. Ainsi, lors de la scène où les colons construisent leur palissade, les élèves-acteurs soudain se figent, et les élèves-savants font irruption pour livrer leurs commentaires pour laisser place à la poursuite de l’action une fois les explications données. Ces pauses explicatives font bien sûr référence aux grandes digressions scientifiques faites par Jules Verne tout au long de son œuvre.

En physique-chimie, les élèves se sont essentiellement intéressés au dénouement de l’histoire, et notamment au Nautilus, le sous-marin du capitaine Nemo, qui a servi de mobile pour aborder la notion de poussée d’Archimède et réfléchir à la flottabilité d’un objet. Après avoir réalisé un protocole expérimental dans le but de déterminer des masses volumiques, ils ont réalisé une capture sur tablette numérique de l’expérience réalisée en cours sur un œuf Kinder. Cette vidéo qui explique de manière simple, les premières bases de la poussée d’Archimède a été insérée dans le spectacle, vers le finale, quand les colons découvrent le capitaine Nemo et son sous-marin.

- voir le film réalisé sur Viméo

du voyage imaginaire à la sortie à Paris

Pour clore ce projet, une sortie à La Cité des Sciences a été organisée, permettant aux élèves de poursuivre leurs investigations scientifiques sur les traces de Jules Verne, entre le visionnage du film Entre Terre et Ciel... la Lune au planétarium et la découverte de L’Argonaute, réplique d’un sous-marin. Ils sont également participé à différents ateliers et se livrer à diverses expériences qui les ont tout à la fois ravis et laissés sur leur faim à l’issue d’une journée formidable mais bien trop courte.

Cet EPI a mis à l’honneur toutes les matières tout en soulignant les liens interdisciplinaires entre littérature et sciences. Tous les élèves de Cinquième ont participé au projet en s’investissant, en donnant de leur temps personnel, en travaillant sur l’œuvre et en en retenant des passages. Tous sont montés sur scène et l’expérience du spectacle a permis à certains élèves ayant un comportement parfois difficile de se révéler sous un autre jour en apprenant et en travaillant différemment.

bilan et rayonnement du projet

Au-delà de la grande cohésion que le spectacle a créé au sein du niveau Cinquième, le projet a également suscité l’intérêt d’élèves des autres classes qui sont venus voir et encourager leurs camarades. Un nombre important de familles est venu assister à la restitution finale dans la salle des fêtes de la Ville de Saint-Martin-en Bresse et cet événement a donné lieu à la rédaction d’un bel article publié dans le Journal de Saône-et-Loire.

Enfin, tous les participants à l’EPI ont réalisé une synthèse de ce qui avait été effectué dans les différentes matières. Ce dossier, qui fait état des réalisations et de l’investissement personnel de chaque élève, a été transféré dans l’application Folios afin de figurer dans le parcours d’éducation artistique et culturelle. Les enseignants ont également déposé sur cette application les cours et les extraits de réalisations qu’ils ont jugés nécessaires à la préparation et à la présentation de cet EPI dans le cadre de l’épreuve orale du DNB, dans deux ans.

- télécharger la file_download fiche élève PEAC pour l’application Folios

L’équipe pédagogique met l’ensemble de ces supports à disposition des collègues intéressés avec lesquels elle se propose d’échanger, à la demande.

contact

Aline Magnien, professeur de lettres, coordonnatrice du projet aline.magnien@ac-dijon.fr

article envoyé par A. Magnien


Voir en ligne : le projet d’établissement du collège Olivier de la Marche