search

Accueil > événements > archives > 2016-2017 > en Côte d’Or > La classe, l’œuvre ! à Dijon : un moment de grâce au musée d’art (...)

La classe, l’œuvre ! à Dijon : un moment de grâce au musée d’art sacré

lundi 12 juin 2017, par Éric Gady

Au musée d’art sacré à Dijon, les élèves de l’option danse du lycée Charles de Gaulle et leur professeur, Geneviève Guyon, ont offert au public une représentation exceptionnelle pendant la Nuit des Musées. Dans la rotonde de l’église Sainte Anne, église du monastère des Bernardines du XVIIème, devenue musée d’art sacré en 1990, les élèves ont dansé face au Maître Autel de la Visitation, œuvre sculptée monumentale du sculpteur dijonnais Jean Dubois (XVIIe siècle).

Baignés dans une chaude lumière rose doré, ils ont dialogué avec l’œuvre et le lieu, cherchant les points de rencontre ou d’éloignement, de recueillement ou d’hommage, pour exprimer le sacré par la danse. En solo, duo, trio, quatuor ou tous ensemble, ils ont tour à tour exprimé l’intériorité, l’élan, l’hommage et l’adoration.

C’est le morceau intitulé "Orbis de ignis", de l’album The Serpent’s egg du groupe Dead can dance qui a servi de point d’appui musical à ce spectacle. Les voix de la contralto Lisa Gerrard et du baryton Brendan Perry sont entrées en résonance avec la coupole tout en soulignant la beauté du lieu.

Les tons délicats des costumes, rose poudré, blanc et or, la musique atmosphérique, ponctuée de sons de cloche et de percussions, la majesté du maître-autel, tout contribuait à placer les spectateurs dans un état d’apesanteur devant cette expression de l’Invisible.

article proposé par Aude Wettstein, professeur missionné au Musée de la vie bourguignonne.


Voir en ligne : site du Musée d’art sacré