Accueil  >  événements > La classe, l’œuvre ! à Autun : Eve et la femme

Rubrique en Saône-et-Loire

La classe, l’œuvre ! à Autun : Eve et la femme

Le 25 mai 2017 - Éric Gady

Au Musée Rolin à Autun, la classe de Seconde Sciences & Patrimoine du lycée Bonaparte, avec l’appui d’une compagnie de théâtre et du service Patrimoine de la ville, a travaillé durant toute l’année sur le thème de la femme. Une représentation théâtrale a eu lieu lors de la Nuit des Musées dans le cadre du dispositif La Classe, l’Œuvre !. Ce projet prélude à l’inauguration de l’exposition sur l’Eve de Gislebertus.

Porté de manière transversale et multipartenariale par trois enseignants du lycée Bonaparte, Florian Martin, Virginie Leclercq et Isabelle Thibaudet, ce projet pédagogique a abouti à la création de quatre saynètes avec l’appui d’Eulalie Torres de la Compagnie théâtrale Arc en scène.

Après une scène réunissant l’ensemble de la classe sur le thème d’Eve et de Pandore dans le Cantique des cantiques, les élèves se sont répartis dans trois salles différentes et ont décliné le thème de la femme à partir de lectures comparées de textes littéraires.

L’opposition entre la jeune femme et la femme âgée a été traitée à partir de la confrontation de deux textes poétiques : "Si tu t’imagines", de Raymond Queneau (L’Instant fatal, 1948) et l’ode à Cassandre, le célèbre poème de Ronsard qui l’a inspiré.

Une autre opposition, sociale celle-là, a permis de considérer la figure et la bourgeoise et de l’ouvrière à travers deux extraits romanesques du XIXe siècle. La scène de la conversation au lavoir entre Gervaise et Madame Boche, extraite de L’Assommoir, d’Émile Zola, a ainsi été mise en parallèle avec l’évocation des déceptions conjugales d’Emma dans Madame Bovary, de Gustave Flaubert.

La représentation s’est terminée dans la salle Donation Frénaud où les élèves ont récité le poème d’André Frénaud , "La Femme de ma vie".

un bilan très satisfaisant pour tous

Lors de cette Nuit des Musées, les élèves ont eu l’occasion de jouer ces scènes devant un public de deux cents personnes contre cent vingt l’an dernier, portant ainsi le nombre de représentations théâtralisées à six au lieu des trois initialement prévues. Leur interprétation s’est déroulée en costumes d’époque prêtés par Augustodunum, le service du patrimoine et Eulalie Torres.

Tous les retours ont été positifs, que ce soit du côté du public, des partenaires ou des lycéens eux-mêmes. Fort de ce succès, l’équipe du lycée, en partenariat avec Arc en Scène, a déjà prévu d’inscrire sa participation au Muséum d’histoire naturelle de la ville sur le thème de l’adolescent dans le cadre du quadricentenaire du lycée. Les élèves reconstitueront un cabinet de curiosités et feront des expériences avec des vieux instruments scientifiques du lycée. Ils joueront également des saynètes dans les jardins du musée.

à voir et à lire

- le programme complet de l’événement

- le film des quatre saynètes

- le reportage photographique du JSL

article proposé par Isabelle Thibaudet, en charge de la classe Sciences & Patrimoine

Voir en ligne : Musée Rolin - présentation du service éducatif

juillet 2017 :

juin 2017 | août 2017


DAAC ACTU

Lettre CAScAD
@daacdijon sur twitter
Fil d'info

Services en ligne

Site académique CSTI
Site arts et culture 71
Site arts et culture 89

Les plus populaires

  • Une œuvre au rectorat - appel à productions : (100 %)
  • Archives municipales de Dijon : (86 %)
  • Culture Arts et Sciences dans l’Académie de Dijon : (73 %)