Accueil  >  Volet culturel et parcours EAC > Projet Sakura au collège en Bagatelle à Tournus

Rubrique établissements en actions

Projet Sakura au collège en Bagatelle à Tournus

Le 11 mars 2017 - Annabelle Renoud

Depuis le mois de septembre 2016, le collège « En Bagatelle » de Tournus vit au rythme de l’Asie à travers un projet fédérateur incluant tous les 6ème, ULIS compris. Un projet qui a permis aux élèves d’appréhender une nouvelle culture, asiatique, et qui a été riche en termes de découverte de l’autre.

En japonais, Sakura signifie "fleur de cerisier". Transposé au collège en Bagatelle, ce nom est devenu un acronyme signifiant "Sixième Arts Kimono Union Respect Asie des baguettes". Un intitulé évocateur pour un projet qui fédère l’ensemble des classes de 6e de l’établissement depuis la rentrée 2016.

Depuis la rentrée scolaire tous les élèves de 6e ont travaillé sur le livre de Grace Lin Là où la montagne rejoint la lune. Ils sont allés voir au cinéma Le roi des masques. De nombreuses matières de manière directe ou indirecte ont contribué à ce projet.

Différents thèmes de travail ont été abordés avec la CPE, la professeure documentaliste et un professeur de chaque classe, tels que l’égalité filles-garçons, l’éducation ouverte à tous et les discriminations. A travers une bibliographie sur le vivre-ensemble et la solidarité, l’équipe éducative a amené les élèves à réfléchir aux notions d’entraide et de respect.

Les élèves ont ensuite rencontré les différents intervenants pour se familiariser progressivement avec le projet. Un travail en arts plastiques a été mené afin de construire les décors et les marionnettes. Des chants ont été enseignés en relation avec la production finale, divers travaux sur l’univers asiatique ont également été menés (cinéma, couture, création de kimonos, origami, mise en place d’un CDI Asie, etc…).

une semaine banalisée

Du 13 au 17 février 2017, la semaine a été banalisée pour les élèves de 6e et la classe ULIS. Ils ont travaillé du matin au soir avec des intervenants extérieurs : Mûre Gidon-Natale, danseuse, Robin Limoge, musicien, Fabien Waltefaugle, comédien, et Jacques Masson, professeur d’aïkido. Ils n’ont pas travaillé comme ils le font d’habitude mais cette semaine a été pour eux une école de patience, de concentration, d’écoute et d’entraide.

L’ensemble des collégiens a contribué aux décors, le CDI s’est transformé en salon de thé pendant la semaine du goût, les menus au self étaient teintés d’exotisme durant cette semaine.

SAKURA est né parce que l’équipe éducative souhaitait un projet fédérateur, qui permette de développer le bien vivre ensemble au collège, c’est-à-dire d’accepter l’autre dans sa différence, de développer la solidarité entre élèves, de faire du lien au sein des classes de 6e et de créer un sentiment d’appartenance.

Le vendredi 17 février, 113 élèves ont présenté à leurs familles (360 spectateurs) leur interprétation de la quête initiatique de Minli. Le spectacle était d’une grande qualité, ils ont entraîné le public dans un univers féérique. Cette expérience restera pour chacun d’entre eux une expérience unique, s’inscrivant pleinement dans le projet citoyen du collège.

contact

Florence Leonardi, principale du collège de TournusFlorence.Leonardi-Hermant@ac-dijon.fr

article proposé par F. Leonardi

Voir en ligne : article du JSL du 19 février 2017

août 2017 :

juillet 2017 | septembre 2017


DAAC ACTU

Lettre CAScAD
@daacdijon sur twitter
Fil d'info

Services en ligne

Site académique CSTI
Site arts et culture 71
Site arts et culture 89

Les plus populaires

  • Culture Arts et Sciences dans l’Académie de Dijon : (100 %)
  • Une œuvre au rectorat - appel à productions : (100 %)
  • Centre d’art graphique de la Métairie Bruyère - Parly : (97 %)