Accueil  >  Volet culturel et parcours EAC > L’option cinéma et audiovisuel au lycée Janot de Sens

Rubrique établissements en actions

L’option cinéma et audiovisuel au lycée Janot de Sens

Le 30 janvier 2017 - Laurence Rauline

L’option cinéma et audiovisuel du lycée Catherine et Raymond Janot à Sens offre aux élèves un enseignement facultatif en classe de seconde, première et terminale et de spécialité en classe première et terminale littéraire. Cet enseignement repose sur une articulation étroite entre pratique artistique et approche culturelle.

L’enseignement de spécialité du cinéma-audiovisuel engage l’élève dans un processus de découverte et d’approfondissement d’une pratique artistique et d’une culture cinématographique et audiovisuelle sur un cycle de deux ans. Il vise à développer les compétences pratiques, la réflexion critique, les connaissances culturelles et historiques ainsi que la conscience des enjeux artistiques. Il invite à se poser la question de la place et de la fonction du cinéma dans une perspective plus large, celle de l’histoire sociale et culturelle. Les élèves peuvent découvrir des œuvres cinématographiques, voir des expositions et fréquenter des festivals (cinémathèque française, festivals de courts-métrages, festival international.)

des objectifs pédagogiques ambitieux

Les objectifs de l’option sont à la fois techniques, artistiques et culturels : acquérir des notions théoriques et pratiques en matière d’images et des sons ; découvrir, comprendre et s’approprier la notion d’écriture en images et sons ; construire une culture cinématographique ayant pour contenu les grandes étapes et les principaux genres de l’histoire du cinéma et de l’audiovisuel, développer le regard et la réflexion critique face aux œuvres cinématographiques et audiovisuelles. Les élèves effectuent des courts métrages suivant ainsi toutes les étapes nécessaires à la réalisation (scénario, tournage, montage).

Ils sont encadrés d’un intervenant professionnel pour la partie pratique. Cette section leur permet de découvrir les métiers du cinéma à travers différents ateliers qui ont lieu (écriture de scénario, mise en scène, bruitages, etc.).

L’enseignement Cinéma audiovisuel est proposé en enseignement d’exploration en classe de seconde. Il se décline ensuite en enseignement de spécialité en classe littéraire et en enseignement facultatif pour toutes les premières et terminales quelle que soit la filière choisie. A l’épreuve écrite de cinéma les candidats ont le choix entre deux sujets : écriture de scénario à partir de contraintes techniques et narratives suivie d’une note d’intention, et écriture de scénario suivi d’une analyse d’un des films au programme : De battre mon cœur s’est arrêté de Jacques Audiard, Nostalgie de la lumière de Patricio Guzman, Charulata de Satyajit Ray.

des projets divers

Les élèves participent à l’action Lycéens et apprentis au cinéma. Chaque année, toute la section cinéma et l’ensemble de la communauté éducative participent à une projection de courts métrages du CLAP 89, organisé par la M.J.C de Sens. Un jury constitué de sept élèves est chargé d’apprécier les films de la compétition et d’attribuer un prix. Un élève a également le privilège de faire partie du jury professionnel. Ce jury est ainsi mis dans la situation d’un jury professionnel qui se doit d’exercer son regard, sa capacité critique et de dialogue. Un groupe de trente élèves participe tous les ans au Festival de Cannes.

Chaque année, des élèves poursuivent dans la voie audiovisuelle en intégrant un cursus universitaire en vue d’un master, une école de cinéma ou une filière plus courte en B.T.S d’audiovisuel.

article proposé par D. Berté, enseignante en charge de la classe option cinéma

Voir en ligne : site du lycée Janot de Sens

août 2017 :

juillet 2017 | septembre 2017


DAAC ACTU

Lettre CAScAD
@daacdijon sur twitter
Fil d'info

Services en ligne

Site académique CSTI
Site arts et culture 71
Site arts et culture 89

Les plus populaires

  • Une œuvre au rectorat - appel à productions : (100 %)
  • Culture Arts et Sciences dans l’Académie de Dijon : (100 %)
  • Centre d’art graphique de la Métairie Bruyère - Parly : (74 %)