Accueil  >  Volet culturel et parcours EAC > Le collège de Charny partenaire de la Cinémathèque de Paris : épisode 1

Rubrique établissements en actions

Le collège de Charny partenaire de la Cinémathèque de Paris : épisode 1

Le 9 janvier 2017 - Laurence Rauline

Le développement du pôle cinéma & audiovisuel au collège Les Cinq Rivières de Charny s’est concrétisé, en début d’année scolaire, par la signature d’une convention avec la Cinémathèque Française de Paris : une première pour un établissement scolaire de l’académie de Dijon. Ce partenariat s’est inauguré par une première visite d’une richesse exceptionnelle qui a permis d’initier les élèves à certains aspects tant esthétiques que techniques du cinéma.

Un premier déplacement d’une quarantaine d’élèves des classes ACA (Atelier Cinéma Audiovisuel) a donc été organisé le lundi 12 décembre 2016. En amont de cette journée, une concertation entre l’équipe pédagogique du collège et les intervenants de la structure a permis d’élaborer un ensemble d’activités adaptées aux EPI et à l’enseignement spécifique proposé en ACA. Ce programme propose une approche esthétique du cinéma par l’articulation de la pratique et de la théorie, la confrontation d’objets et d’extraits de films issus des "trésors" de la Cinémathèque.

à la découverte de la "machine-cinéma"

S’appuyant sur des collections parmi les plus riches et complètes au monde, l’exposition "De Méliès à la 3D", visible jusqu’au 29 janvier 2017 à la Cinémathèque, montre d’une façon spectaculaire, pédagogique et poétique l’évolution extraordinaire des techniques et des images cinématographiques produites de 1895 à nos jours. Parmi les deux cents pièces proposées, les élèves ont eu la chance de découvrir des "objets uniques" : les premières caméras de Méliès et de Maray, le cinématographe des Lumières, le haut parleur original du Chanteur de Jazz (1927), jusqu’à la torpille sous-marine d’Océans (2010) ! L’exposition propose également plusieurs projections d’extraits de films rares (films muets, sonores, en couleur, en 3D), le tout commenté et présenté par un permanent de la Cinémathèque.

parcours "le plan-séquence"

Dans la continuité de cette exposition, les élèves ont découvert quelques plans-séquences remarquables qui mettent en jeu des questions d’espace et de temps au sein d’un plan : Dr Jekyll et Mr Hyde de Rouben Mamoulian (1931), Soy Cuba de Mikhaïl Kalatozov (1964), Elephant de Gus Van Sant (2008), etc. Projetés dans des conditions absolument exceptionnelles (deux salles de cinéma, dotées de projecteur 35 mm, ont été réservées pour les deux classes ACA), ces extraits de copies originales ont donné lieu à de nombreux échanges avec le conférencier chargé de les présenter.

origines de la couleur

Un atelier théorique sur le thème de la couleur au cinéma s’est déroulé sur une demi-journée en présence d’un conférencier et d’un praticien du cinéma. Les élèves ont été invités à commenter des extraits de films mis en relation selon des questions historiques, des motifs ou des thématiques. Ils ont été particulièrement surpris de découvrir que l’une des premières tentatives de colorisation d’un film remontait à... 1899 (Dance Serpentine filmé par les frères Lumière).

Une question qui était sur toutes les lèvres ! Comment, vingt-six ans avant l’apparition du premier film couleur, les frères Lumière avaient-ils pu obtenir un tel résultat ? En réalité, la couleur provient d’une colorisation à la main, faite directement sur la pellicule, image après image. Un réalisateur peut en effet penser son film comme un peintre.

D’autres extraits ont permis ensuite d’illustrer les différentes manières de penser les couleurs d’un film : les trouver déjà existantes dans des décors naturels, les créer spécialement pour les besoins du film (décors, costumes, maquillage…) ou bien imaginer un mélange des deux, comme quand Jacques Demy repeint la ville de Rochefort.

A l’heure où les productions individuelles et collectives générées par les EPI Sciences Physiques-Français-Cinéma sont en phase de réalisation, à savoir l’écriture de nouvelles à chute sur le thème du savant fou, puis adaptation de la meilleure nouvelle en court-métrage, cette première journée d’échange constitue un formidable apport culturel qui, à n’en pas douter, va contribuer à nourrir l’imaginaire des élèves du collège de Charny !

contacts

Thierry Mura, professeur de sciences physiques thierry.mura@ac-dijon.fr

Daria Ghionghios, professeur de français Daria-Ancuta.Ghionghios@ac-dijon.fr

Voir en ligne : "Cinémathèque - Episode 1" - à voir sur Vimeo

Galerie

février 2017 :

janvier 2017 | mars 2017


DAAC ACTU

Lettre CAScAD
@daacdijon sur twitter
Fil d'info

Services en ligne

Site académique CSTI
Site arts et culture 89

Les plus populaires

  • DAAC - organigramme 2016-2017 : (100 %)
  • Orphée et Aloysius Bertrand au musée Magnin à Dijon : (100 %)
  • Rencontres sur l’adolescence à la Minoterie : (100 %)