Accueil  >  Dispositifs et ressources > Artistes à l’école : des apprentissages réciproques

Rubrique Domaines transversaux

Artistes à l’école : des apprentissages réciproques

Le 29 novembre 2016 - Edwige Dessaillen

Parce qu’elle est fédératrice et interdisciplinaire, l’éducation artistique et culturelle s’avère un formidable et puissant instrument de formation. Chaque année, de nombreux artistes viennent enrichir la créativité des élèves. Cependant, il est parfois difficile d’allier et de confronter deux univers très différents par leur nature même : le monde artistique et le milieu scolaire.

Les artistes ne connaissent pas obligatoirement les contraintes inhérentes à tout établissement scolaire (modification des emplois du temps, documents administratifs etc...) et les enseignants sont rarement confrontés directement au processus de création, aux exigences et à la sensibilité des artistes. Quelques éléments fort simples peuvent aider à la réussite d’un projet.

des rencontres sous conditions

Pour qu’un projet culturel puisse se dérouler dans de bonnes conditions, il convient de rencontrer préalablement les équipes artistiques, ou d’avoir échangé par téléphone, par mail avec eux, afin de définir les objectifs de chacun.
Ces premiers échanges rassurent et installent un climat serein de respect mutuel favorable à la création.

Le chef d’établissement valide le projet par une convention permettant ainsi à la communauté éducative d’en prendre connaissance et d’inscrire le projet dans le volet culturel du projet d’établissement. Cette reconnaissance mutuelle offre aux artistes une certaine légitimité au sein de l’établissement.

l’enjeu du premier contact

Lors de leur première venue dans l’établissement, un moment de convivialité autour d’un café en salle des professeurs permet de présenter les artistes aux équipes enseignantes et d’instaurer un dialogue de manière détendue.

Les élèves ont été préparés à cette rencontre. Un travail préalable favorise la mise en situation. Il peut s’agir d’une recherche documentaire, d’une exposition, de la lecture d’un des livres d’un auteur, d’un questionnaire sur la personne, ses choix, ses œuvres...

Souvent, les artistes n’osent pas exprimer leurs attentes ; ils seront ravis de constater combien les élèves sont curieux et désireux d’approfondir les échanges. Les élèves, de leur côté, apprécieront d’autant plus ce temps d’ouverture et de créativité dès lors qu’ils y auront été sensibilisés.

Au sein de la classe, le professeur encourage le lien entre les élèves et l’équipe artistique par une présence discrète mais perceptible.

le projet et sa communication

De nombreux projets très intéressants et qui ont demandé un travail important restent trop souvent confidentiels. Inviter un journaliste, avec l’accord du chef d’établissement, à venir rédiger un article permettra de valoriser les efforts des élèves, de faire rayonner le projet auprès des parents et de l’ensemble de l’établissement. Les jeunes aiment voir leur travail reconnu.

Les élèves de la classe qui ont bénéficié du projet, ou ceux d’une autre classe, peuvent également « couvrir » l’événement en créant un blog, un article, une vidéo mis en ligne sur le site de l’établissement scolaire.

La présence d’artistes au sein de l’établissement scolaire permet souvent de découvrir les élèves et leurs désirs singuliers. Aidons à se rejoindre ces deux sphères complémentaires.

De nombreux projets culturels s’inscrivent dans cette démarche, consultables sur le site académique arts et culture

février 2017 :

janvier 2017 | mars 2017


DAAC ACTU

Lettre CAScAD
@daacdijon sur twitter
Fil d'info

Services en ligne

Site académique CSTI
Site arts et culture 89

Les plus populaires

  • L’invitation au voyage du lycée Alain Colas : (100 %)
  • La Fête du court-métrage à Decize : (100 %)
  • Journées SaYONNE’ara à Sens : (100 %)