search

Accueil > Volet culturel et parcours EAC > archives > 2016-2017 > "Elément perturbateur" : des courts métrages fantastiques au collège de (...)

"Elément perturbateur" : des courts métrages fantastiques au collège de Chenôve

jeudi 14 juillet 2016, par Edwige Dessaillen

Des « éléments perturbateurs » font leur cinéma au Collège du Chapitre à Chenôve. Dans le cadre d’un projet Starter organisé et financé par le Conseil Général, les élèves des quatrièmes 2 et 3 du collège Le Chapitre ont pu s’initier à l’art du cinéma en réalisant des courts-métrages inspirés du genre fantastique.

Avec l’aide de deux artistes spécialisées dans le domaine du court-métrage, Annelise Ragno et Fiona Lindon, les élèves ont tout d’abord imaginé des scénarios s’inscrivant dans un cadre réaliste en concevant des histoires courtes se déroulant dans la ville de Chenôve. Ils ont ainsi créé des intrigues et des personnages dans les lieux qu’ils traversent régulièrement : les bâtiments en face du collège, l’esplanade du Cèdre mais aussi dans des endroits qu’ils connaissaient moins : dans le vieux Chenôve, dans le labyrinthe de la ferme à l’école ou sur le plateau. Ensuite, le but du jeu a consisté à transformer ces histoires ordinaires en y introduisant des détails ou des éléments dérangeants ou effrayants !

de l’écriture à la réalisation

Les collégiens ont alors découvert comment fabriquer des effets spéciaux avec l’aide de la documentaliste, Mme Michel. Ils sont passés tour à tour derrière la caméra pour s’essayer à la prise de vues ou bien devant pour s’initier au métier d’acteur. Au prix de nombreux essais, Fiona Lindron et Anne Lise Ragno ont su exploiter tous les talents des apprentis cinéastes afin de créer pas moins de dix courts métrages au cours de ce projet.

Le jeudi 16 juin les deux intervenantes sont venues présenter au collège le résultat de ce travail de longue haleine. À la fois scénaristes, acteurs et réalisateurs, les élèves de ces deux classes d’enseignement général et spécialisé ont fait la fierté de leurs enseignants et des deux artistes qui les ont accompagnés pas à pas.

article proposé par Marie Povéda, enseignante coordinatrice du projet